Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment faire pousser de la vigne ?

Comment planter, palisser et tailler la vigne dans les règles de l’art, en la préservant des maladies ? Toutes les réponses à ces questions se trouvent dans cet article qui regroupe plusieurs vidéos de jardiniers amateurs et professionnels.

La vigne est un arbrisseau grimpant rustique qui s’adapte à tous les types de sols. Peu exigeante, elle résiste bien à la sécheresse mais redoute l’eau stagnante et les sols trop argileux. Pour cultiver la vigne au jardin, qu'elle soit plantée de manière isolée ou pour former une haie fruitière, elle a besoin d'un support vertical qui soutient les branches ligneuses de la charpente et conduit les tiges-lianes plus souples de l'année. La vigne peut ainsi être maintenue contre un mur à l'aide de fils de fer, habiller une pergola, courrir sur une treille ou le long d'une palissade.

Certaines variétés de vignes dites d’agrément, comme l’Ampelia Aladin (raisin rouge), l'Ampelia Amandin (raisin blanc) ou l’Ampelia Perdin (raisin blanc) sont particulièrement appréciées des jardiniers car elles offrent une bonne production et se montrent résistantes face aux maladies et champignons tels que le mildiou, l’odium, le botrytis, l’anthracnose…

Conseils de plantation 

  • Lors de l’achat, vérifiez que le plant en pot présente des racines claires et non marron (signe de fragilité).
  • Plantez la vigne en dehors des périodes de gel, de la fin de l'automne jusqu’au début du printemps (d'octobre à mai, pendant la période de repos), dans un emplacement ensoleillé et à l’abri des vents forts.
  • Maintenez toujours le point de greffe hors de terre, à environ 5 à 10 cm au-dessus du sol.
  • Mettez en place un treillage ou un pallissage avant la plantation.    
  • Lorsqu'une jeune vigne est plantée avant l’hiver, taillez-la de sorte qu’il ne reste qu’un seul rameau à 3 ou 4 bourgeons.
  • Espacez les pieds de 1 à 1,5 m si vous formez un rang (2 à 3 m si le rang est placé contre un mur).
  • Enrichissez la terre en y mélangeant du compost ou du fumier bien décomposé et un peu d’engrais (engrais pour fruitiers ou corne torréfiée). Évitez toutefois de mettre les racines en contact direct avec le fumier.
  • Lorsque la terre est argileuse et compacte, incorporez-y des graviers ou du sable et allégez-la avec un peu de terreau ou de tourbe, afin d'améliorer le drainage.

Conseils d’entretien 

  • Ligaturez les branches charpentières sur le treillis au fur et à mesure de la croissance de la vigne.
  • Rabatre les rameaux de l’année à 2 ou 3 noeuds, durant la période de repos (de novembre à février).
  • En hiver, protégez le pied de la vigne avec un paillage et couvrez-la d’un voile d’hivernage en cas de fortes gelées.
  • Déposez une fumure organique aux pieds des vignes à l’automne pour nourrir la terre pendant l'hiver et améliorer la fructification de l'année à venir.
  • Taillez la vigne durant la période de végétation, en désépaississant le feuillage, en supprimant les tiges non florifères et en raccourcissant les branches florifères.
  • Pulvérisez de la bouillie bordelaise (fongicide) sur la vigne au début du printemps, à l’automne et après de fortes pluies, afin de prévenir l’apparition du mildiou et autre maladie. Vous pouvez également utiliser préventivement du purin d'ortie.

Planter un pied de raisin de table en treille

Cette vidéo explique en image, les étapes de la plantation d’un pied de vigne greffé, dans un sol enrichi de terreau et de compost.

Le matériel utilisé 

  • Bêche et fourche
  • Gants de jardin
  • Bassine d’eau
  • Arrosoir
  • Sac de terreau universel
  • Sac de compost organique

Les étapes de la plantation 

  1. Ameublir et aérer la terre sur une profondeur et une largeur de quatre fois la taille de la motte
  2. Tremper la motte du plant de vigne dans la bassine d’eau
  3. Mélanger le terreau et le compost à la terre à l’aide d’une fourche ou d’une griffe
  4. Creuser le trou de plantation et positionner le pied de vigne sans enterrer la greffe
  5. Recouvrir le trou de terre et tasser légèrement autour du pied en formant une cuvette
  6. Arroser et effectuer la taille de formation pour le développement des charpentières

Les vignes : conseils de plantation

Dans cette vidéo, des pieds de vigne sont mis en terre le long d’une façade de maison. Les branches sont acheminées à travers un treillis fixé au mur, puis maintenues à l’aide de cordons de ficelle. Les liens sont ensuite régulièrement réajustés pendant la croissance des plants.

Les étapes de la plantation 

  • Fixer un dispositif de palissage le long du mur
  • Retourner la terre sur 50 cm de profondeur en incorporant un amendement organique
  • Placer les mottes en terre en les espaçant de 2 à 3 mètres
  • Conduire les tiges le long du treillis et les fixer à l’aide de ficelles souples

La taille en vert d’une vigne palissée

Cette vidéo explique comment tuteurer efficacement la vigne puis réaliser l'ébourgeonnage et l'épamprage. Complémentaire de la taille d’hiver, cette taille dite “en vert” est pratiquée pendant la période estivale, afin de favoriser la fructification, réguler la végétation, et augmenter l’ensoleillement du raisin.

  • Pincer les sarments : raccourcir les branches porteuses de fruits à environ 3 feuilles au-dessus de la dernière grappe.
  • Ébourgeonner : éliminer les brins qui se développent sur les branches charpentières anciennes et épaisses
  • Épamprer : couper intégralement les petits brins non fructifères (ne portant pas de fruits) et rabattre les tiges non fructifères à environ 50 cm.
  • Retirer les entre-coeurs, petites ramifications secondaires qui poussent entre une feuille et une branche principale.
  • Palisser délicatement les derniers sarments (rameaux verts développés pendant l’année) sur le fil de fer le long du mur.

La taille sèche d’hiver d’une vigne en treille

A la fin de l’hiver, de février à mars, les branches charpentières d’une vigne doivent être taillées, afin d’assurer la bonne reprise de la végétation au printemps et favoriser la production des grappes de raisin.

  • Repérer les crochets fructifères sur les grosses branches charpentières de la vigne.
  • Tailler les tiges partant des crochets fructifères à 2 yeux (bourgeons).
  • Éliminer en totalité les gourmands (tige sans bourgeon) développés sur les crochets fructifères.
  • Retirer les branches cassées et les bois morts.

Pourquoi tailler la vigne

En regardant les explications d'Alain Voorons producteur de vin dans l'Aude, vous comprendrez les subtilités de la taille d’un pied de vigne. En effet, plusieurs techniques existent selon l’âge et la forme de la vigne, ainsi que le type de production.

Une fois la taille effectuée pendant la période de repos de la vigne (de préférence à la fin de l’hiver), chacun des bourgeons laissés donnera naissance aux sarments de l’année. Le nombre d’yeux ainsi préservés sur le pied, doit être adapté à la vigueur de la vigne pour qu’elle ne s’épuise pas.

  • Lors de la taille en gobelet, on taille les coursons du pied (portion de jeune bois âgé d’1 an) à 3 ou 4 yeux.
     
  • Lors de la taille en guyot (taille de formation), on conserve un sarment long avec plusieurs yeux sur un côté du pied, afin de former une branche horizontale attachée le long du fil de la treille. Sur le pied, on maintient en place un courson de rappel pour préparer les bois de l’année suivante.
     
  • Lors de la taille en cordon (taille courte sur une charpente longue), on garde 1 ou 2 branches horizontales (40 à 50 cm de longueur) ayant chacun 2 ou 5 coursons à 2 ou 3 yeux.

Bon à savoir : les bourgeons les plus florifères sont généralement ceux qui apparaissent sur le bois d’un an, tandis que les moins fertiles poussent à la base du vieux bois (plus d’un an) ou d’un rameau déjà coupé.


Protéger la vigne des maladies

La vigne est une plante sensible aux maladies cryptogamiques (dues à des champignons) telles que le mildiou et l’odium. Pour éviter qu’elles se propagent sur les cultures, il existe quelques moyens simples à mettre en oeuvre, dont nous parle Florian Beck-Hartweg, vigneron alsacien.

Recommandations 

  • Planter les pieds dans un sol bien drainé.
  • Espacer suffisamment les plantations.
  • Aérer le feuillage lorsqu’il est trop serré.
  • Faire courir les jeunes tiges sur un palissage pour ne pas qu’elles s'enroulent et forment une épaisse masse végétale.
  • Limiter l’apport d’engrais azoté et de fumures fraîchement décomposées.
  • Ne pas appliquer de produits chimiques de synthèse ou d’insecticides non biologiques.
  • Pulvériser régulièrement un produit fongicide naturel (bouillie bordelaise, solution minérale à base de cuivre et de soufre).

Cet article pour apprendre à faire pousser de la vigne a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?