Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment faire du compost ?

Recycler ses déchets verts du jardin et de la maison pour obtenir un fertilisant pour plantes, c’est simple et bon pour la planète. A travers des tutoriels, apprenez les règles de base pour réaliser votre propre compost et laissez le temps faire le reste.

Une bonne aération, un mélange des matières et un apport d’eau suffisant, voilà les trois règles d’or pour obtenir un compost de qualité à utiliser au jardin comme au potager.

Fabriqué votre propre compost vous permet d’une part de recycler vos déchets verts et vos ordures ménagères, et d’autre part d’avoir à disposition un engrais prêt à l’emploi pour vos plantations du potager, vos arbustes et massifs de fleurs.
De couleur brune, comparable à un terreau de jardinerie riche en humus, le compost est issu de la décomposition des matières végétales et organiques par les micro-organismes. Sa durée de formation varie de 6 à 12 mois environ.
Le guide consacré à la fabrication d'un composteur présente plusieurs modèles faciles à réaliser à partir de bois et de matériaux de récupération.

6 conseils indispensables pour réussir son compost

Pour que la fermentation des déchets contenus dans votre composteur se fasse dans les meilleures conditions, il faut :

  1. Alterner les couches de matière verte riche en azote (déchets de tonte, feuilles, fleurs fanées, détritus de cuisine) et les couches de matière sèche carbonée (branches, papier, carton, écorces, bois morts).
     
  2. Mélanger régulièrement le tas en le retournant et en l’aérant à l’aide d’une fourche de jardin.
     
  3. Fractionner les apports de matière pour laisser le temps aux bactéries de digérer le mélange (attention à ne pas verser une trop grande quantité d’herbe de tonte en même temps). Ajouter régulièrement, mais modérément de nouveaux déchets.
     
  4. Couper en petits morceaux les déchets de taille trop grossiers pour accélérer le compostage.
     
  5. Maintenir le mélange humide sans le noyer. Contrôler te temps en temps l’aspect du tas de déchets en décomposition. Arroser en pluie fine la surface ou ajouter de la matière sèche pour ajuster le taux d'humidité au besoin.
     
  6. S’assurer de recycler les bons déchets. Ne pas jeter de feuilles malades, de déchets de plants traités ou de mauvaises herbes en graines dans le composteur.
     

Astuce : pour accélérer la décomposition des matières, vous pouvez verser un peu de purin d'ortie directement dans le composteur. Utilisé pur, il agit comme un activateur de compost.


Comment faire soi-même son compost dans le jardin ?

Cette vidéo présente les règles de base de la technique du compostage individuel.

Le composteur 

Qu’il soit en bois ou en plastique, il est préférable qu’il soit équipé d’un couvercle amovible et d’une trappe récupération pour faciliter l’usage.
Il doit être posé sur une surface plane et stable, exposée à la mi-ombre et à l’abri des vents dominants.

Comment fabriquer le compost ?

  • Alternez les couches de déchets verts (tonte de pelouse, feuilles mortes, fleurs fanées, branchages taillés) et de déchets ménagers (restes de repas, épluchures, journal, coquilles d’oeuf, serviette en papier).
  • Arrosez le tas de déchets en versant de l’eau (de pluie si possible) s’il les végétaux sont secs.
  • Aérez de temps en temps le tas en ouvrant le couvercle si le temps le permet
  • Remuez le mélange une fois par semaine pour favoriser la fermentation

Remarque : attention à l’excès d'humidité qui ralentit le processus de compostage et favorise le dégagement d’odeurs nauséabondes. Si de l’eau coule lorsque vous pressez une poignée de compost, il est conseillé de l’assécher en le laissant reposer quelques heures au soleil ou en ajoutant des herbes sèches.

Comment utiliser le compost ?

Récupérez le mélange brun au niveau de la trappe d’accès du bas et retirez les morceaux et branchages trop grossiers pour les remettre dans le composteur.

  • Pour un compost entre 3 et 6 mois : en automne, formez un paillis de compost d’environ 3 cm d’épaisseur autour du pied des plants pour amender la terre pendant le repos hivernal avant la reprise du printemps.
  • Pour un compost entre 6 et 12 mois : mélangez le compost à la terre de jardin lorsque vous réalisez vos plantations au jardin ou au potager, vos semis et vos rempotages.

Comment faire son compost : les conseils de base

Cette vidéo présente les principes élémentaires pour fabriquer un compost de qualité et trier correctement ses déchets verts ou ménagers.

Astuce : pour récupérer le meilleur du compost, récoltez-le par tamisage au moyen d’une bassine et d’une cagette plastique agricole.

Tableau récapitulatif pour le tri des déchets 

Déchets compostables Déchets non-compostables
fruits, légumes, épluchures produits gras
marc à café, sachet de thé produits laitiers, fromages
coquilles d'oeufs poisson, coquillage, viande
reste de repas végétal (pâtes, riz, pain...) agrumes
essui-tout, papier, carton, journal (noir et blanc) papiers colorés, pansements
tonte d'herbes, branchage, feuilles mortes, plantes fanées poussière de maison
paille, foin, sciure de bois plastique, verre, métal
cheveux, poils, plumes litières animales

Comment faire du lombricompostage ?

Cette vidéo vous initie au lombricompostage pour fabriquer simultanément, un engrais en jus et un compost solide, tout en réduisant vos déchets de cuisine.
Simple et sans odeur, cette technique, basée sur l'élevage de vers rouges décomposeurs, est idéale pour les petites surfaces.

Un lombricomposteur se présente comme un système de tamis composé de quatre compartiments alvéolés distincts :

  • Le bac le plus haut sert à recueillir les déchets verts et ménagers frais
  • Le second bac contient les déchets partiellement décomposés
  • Le troisième bac contient le compost solide sous forme de terre pâteuse (après 3 mois)
  • Le dernier bac contient de l’engrais liquide concentré qui s’utilise après dilution

Les vers sont incorporés dans le bac supérieur. En se nourrissant des déchets, ils vont progressivement transformer les matières en compost solide et produire le jus fertilisant qui s’écoule dans le compartiment inférieur.

Astuce : pour isoler les vers du troisième et quatrième bac, il est recommandé plaquer un feutre géotextile sur le fond du second bac.

Cet article pour apprendre à faire du compost a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Le jardinage au naturel