Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment protéger les plantes des maladies ?

Comment détecter et traiter les principales maladies du jardin avec des produits biologiques naturels? Ces vidéos vous apportent des solutions efficaces pour lutter contre le mildiou, l’oïdium, la rouille, la moniliose, les taches noires ou la chlorose.

Lorsqu’une maladie prolifère sur un végétal d’ornement, une culture légumière ou un arbre fruitier, il est parfois bien difficile de l’éradiquer et les conséquences peuvent s'avérer désastreuses.
C'est pourquoi, et tous les jardiniers aguerris le savent bien, qu'il vaut mieux prévenir que guérir, en appliquant des traitements préventifs adaptés, avant les signes précurseurs. Mais même si la maladie s'installe sur un plant, tout n'est pas perdu. Au travers de vidéos concrètes, cet article explique quels sont les bons gestes à adopter en fonction des symptômes observés. 

Des produits naturels aussi efficaces que les produits chimiques 

  • Les badigeons à base de lait chaux aident à lutter contre la tavelure, la cloque, la moniliose et le chancre.
  • La bouillie bordelaise aide à lutter contre les champignons (mildiou), les mousses et les lichens.
  • Le purin d’ortie ou de consoude renforce les défenses des plants et limite la présence d’insectes qui favorisent l’apparition de maladies.
  • Le purin de prêle prévient toutes les maladies cryptogamiques.
  • Les produits biologiques à base de soufre ou de cuivre ont une action fongicide.

Quelques règles de base pour prévenir les maladies du jardin 

  • Arroser modérément sans humidifier le feuillage.
  • Désinfecter les outils de taille avant de les utiliser.
  • Pratiquer la rotation des cultures au potager.
  • Pulvériser un traitement préventif en début de printemps et à la fin de l’automne.
  • Observer régulièrement les végétaux pour éliminer les zones infectées dès les premiers symptômes. 
  • Choisir des variétés de plants résistantes.
  • A l'automne, ramasser les feuilles mortes au pieds des rosiers, arbustes  et arbres fruitiers.
  • Ne pas laisser de fruits malades sur les arbres fruitiers.

Ci-dessous, une sélection de vidéos présentant des cas concrets des maladies les plus fréquentes et des solutions pour y remédier.


Protéger les plantes du potager contre le mildiou

Champignon à l'effet dévasteur lorsqu’il n’est pas traité à temps, le mildiou se manifeste par des taches arrondies jaunes ou brunes (zones décolorées jaunâtres et huileuses sur les jeunes pousses), et/ou des traces de moisissure blanche d’aspect duveteux. La pomme de terre, la tomate et la vigne sont particulièrement menacées par cette maladie, en particulier si les végétaux se développent dans un sol lourd et humide.

Agir en préventif 

  • Pulvériser de la bouillie bordelaise, du purin de prêle ou du purin d’ortie sur les cultures, en début du printemps, à l'automne et systématiquement après de fortes pluies durant la saison chaude.
  • Tailler les branches excédentaires, les gourmands, et aérer le feuillage.
  • Espacer les pieds lors de la plantation.
  • Limiter les arrosages et biner régulièrement la terre.
  • Alléger la terre avec de la tourbe et du sable pour faciliter le drainage avant de mettre en terre vos plantations si la terre est argileuse et/ou lourde.
  • Déposer au fond du trou de plantation quelques feuilles d’ortie (sans graine).
  • Placer les plantes sous serre (en particulier les tomates).

Agir en curatif 

  • Débarrasser les plants des branches, des feuilles et des fruits infectés. Détruire les déchets et désinfecter les outils de coupe.
  • Pulvériser un produit fongicide sur le feuillage : produit chimique de synthèse ou bouillie bordelaise.

Prévenir et traiter l’oïdium des fleurs et des plantes

Survenant généralement au printemps et à l’automne par temps chaud et humide, ce champignon se caractérise par la présence d’un duvet blanc de moisissure. Il touche principalement les cultures de radis, poireaux, maïs, fraisiers, courgettes, carottes, aubergines, betteraves, endives, concombres, pommes de terre, ainsi que certains arbres et arbustes comme le chêne, le cognassier, l’érable, le cognassier, le pommier, le poirier, la vigne, le pêcher, le groseillier, ou encore le rosier.

Agir en préventif 

  • Ne pas serrer les plants lors de la mise en terre.
  • Aérer les plantations en les taillant régulièrement.
  • Arroser modérément sans mouiller le feuillage.

Agir en curatif 

  • Couper et brûler les portions atteintes.
  • Pulvériser des traitements à base de purin de prêles, de bicarbonate de soude, de soufre, d’extrait de fenouil ou de lait écrémé (dilué à 10%).

Lutter contre la moniliose des arbres fruitiers en pratiquant le chaulage

La Moniliose est un champignon qui s’attaque aux arbres du verger qui produisent des fruits à pépins (pommier, poirier, cerisier…). Elle touche généralement les fruits abîmés par les intempéries, les insectes et les oiseaux. Ils se couvrent alors de tâches marron et de points blancs puis finissent par pourrir sur l'arbre sans tomber au sol.
Pour soigner les arbres malades et éviter la réapparition de la Moniliose d’une année à l’autre, il convient d’adopter, dès l’arrivée du printemps, quelques gestes simples qu’Hubert nous décrit en images.
Le lait de chaux, parfois appelé "blanc arboricole" ou “chaux vive agricole" est une préparation naturelle 100% bio vendue dans les jardineries (en poudre ou prête à l’emploi).
Elle permet d’éliminer les champignons (tavelure, cloque, moniliose, chancre...) les parasites (larves insectes) hivernant sous l'écorce des arbres.

Le matériel 

  • Sécateur
  • Brosse à poils souples
  • Mastic de cicatrisation à base d’argile
  • Pinceau large
  • Badigeon de chaux

Les étapes 

  1. Couper les branches infectées et tailler les branches basses partant du tronc
  2. Retirer la mousse de l'écorce du tronc et des grosses branches avec la brosse
  3. Déposer du mastic au niveau des entailles de l'écorce et des points de coupe
  4. Appliquer la chaux sur l’écorce, du bas vers la haut, de la base du tronc jusqu'au aux premières branches.

Astuces : vous pouvez mélanger le badigeon avec de la “terre de Sienne” pour obtenir une couleur plus proche de la teinte de l’écorce.


Soigner une plante victime de chlorose

La chlorose correspond à une décoloration des feuilles qui révèle généralement une carence en fer, en azote, en manganèse, en magnésium ou en zinc, due à un sol pauvre, calcaire, mal drainé ou dont le pH n’est pas adapté à la plante.
Pour prévenir les signes de chlorose sur les végétaux du jardin et du potager, cette vidéo nous quelques conseils 

  • Choisir des plantes adaptées à la nature du sol (utiliser des bandelettes test qui mesurent les caractéristiques de la terre).
  • Corriger la composition du sol en mélangeant des chélates de fer à la terre.
  • Déposer une couche de compost et d’humus lors la plantation.

Cet article pour apprendre à protéger les plantes des maladies a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Le jardinage au naturel

Un commentaire

ThierryduBerry commentaire ajouté le 30/06/2014 à 16h44

Très très utile cet article ! Tout ce que l'on voudrait savoir sur le jardinage. Nous avons un cerisier qui est affecté d'une maladie actuellement. J'espère que ces méthodes vont s'avérer efficace. Merci des infos !

Thierry | http://www.carrieredactonvale.ca/fr/chaux_agricole.html