Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment se débarasser des mauvaises herbes ?

Les adventices ne sont pas les bienvenues au jardin. elles gâchent le décor et concurrencent les autres plantations. Désherbage manuel, paillage protecteur, ou produits chimiques, quelles sont les méthodes efficaces et respectueuses de l’environnement ?

Conseils et recommandations 

  • Privilégiez les techniques naturelles à l'utilisation de substances chimiques polluantes qui se retrouvent dans les nappes phréatiques et les eaux de rivières.
  • N’utilisez pas de désherbant en période de sécheresse (l’absorption du produit est limitée), par temps de pluie ou lorsqu’il y a du vent.
  • N’utilisez pas de désherbant de contact sur les herbes vivaces à racines profondes.
  • Optez pour un désherbant non rémanent si vous souhaitez semer ou planter des végétaux d’ornement après le nettoyage du sol (délai d’environ une semaine).
  • Arrachez les tiges à la main lorsque le sol est humide, les racines sortent plus facilement.
  • Ne paillez pas un sol avec des feuilles mortes. Elles pourraient contenir des parasites et des champignons qui ne sont pas toujours visibles à l’oeil nu.

Trucs et astuces de grand-mères 

  • Pour éviter le développement de petites pousses et de mousses sur une terrasse, dispersez du gros sel entre les dalles.
  • Pour limiter l’apparition de mauvaises herbes dans une allée de jardin, récupérez l’eau de cuisson des pommes de terre, pâtes ou riz ou (de préférence bouillante) pour asperger le sol.
  • Pour détruire localement une plante, versez un peu de vinaigre directement sur le feuillage et le long des racines.

Comment choisir sa méthode de désherbage ?

Cette vidéo présente les différentes méthodes chimiques, manuelles et thermiques, utilisées pour l’élimination des plantes adventices. Elle aborde également leurs modes d’action, leurs avantages et leurs inconvénients.

HERBICIDES CHIMIQUES 

  • Désherbant systèmique (glyphosate non sélectif très utilisé) : le produit est absorbé par les feuilles puis transporté jusqu’aux racines par la sève, pour détruire le végétal de l’intérieur.
  • Désherbant sélectif : contrairement aux herbicides systémiques, le produit s'attaque uniquement à la plante indésirable sans nuire aux cultures associées (exemple : un herbicide sélectif anti-liseron appliqué sur un gazon).
  • Désherbant de contact : le produit détruit uniquement les surfaces de la plante avec lesquelles il entre en contact (partie aérienne), il n’est pas absorbé par la sève.
  • Désherbant résiduaire : l’action du produit perdure dans le sol pendant plusieurs mois et bloque la régénération naturelle de la végétation (germination).
  • Désherbant non rémanent : le produit n’a pas d’action prolongée dans le sol et permet de planter rapidement après traitement.

DÉSHERBAGE MANUEL 

  • Le paillage : il consiste à étaler sur le sol, une couche de copeaux de bois, d’écorces décoratives, une bâche synthétique ou encore une toile biodégradable. Cette barrière permettra d’une part, de réguler la température et l’humidité du sol et d’autre part, de stopper le développement des mauvaises herbes. Lorsqu’il s’agit d’un paillage végétal, sa décomposition progressive fertilise et nourrit la terre.
  • Le bêchage et le sarclage : autre méthode respectant l’environnement, le retrait des adventis à l'aide d'outils manuels. Bien que ce travail paraît long et contraignant pour certains, pour d'autres jardiniers, c’est une occasion d’associer l’exercice physique à la détente. L’utilisation d’un motoculteur thermique est une solution rapide et efficace pour nettoyer les grandes surfaces de terre.
  • Désherbage thermique : il consiste à brûler les cellules de la plante par gaz (flamme), vapeur d’eau surchauffée ou rayonnement infrarouge. Considéré comme un traitement biologique, il évite la pollution des sols, de l'air et de l'eau mais demande une utilisation plus fréquente qu’un herbicide chimique. Le coût de ces appareils spécifiques reste encore élevé et ils sont à manier avec quelques précautions.

Comment éliminer les mauvaises herbes au potager ?

Pour ne pas se laisser envahir par le mouron blanc, le pissenlit, l’achilée et toutes autres mauvaises herbes qui font concurrence aux légumes du jardin, il suffit d’agir précocement et régulièrement avec un outillage adapté.

  • Méthode 1 : par beau temps, griffez le sol avec une sarclette ou un croc de jardin (à quatre ou cinq dents) pour arracher les plantules de la terre. Les racines, une fois hors de terre, seront grillées par les rayons du soleil.
  • Méthode 2 (technique du faux-semis) : binez le sol comme avant un semis, arrosez la terre puis, après quelques jours, lorsque les graines de mauvaises herbes germent, retirez-les avec le croc.
  • Méthode 3 : installez un paillage au sol. Il peut s'agir de BRF (bois raméal fragmenté) disponible en déchetterie, ou de simples déchets de jardin (pelouse, branchage...). La toile géotextile, fixée sur toute la surface du potager, s'avère efficace mais n'est malheureusement pas biodégradable.
  • Méthode 4 : l’utilisation d’engrais verts. En plantant certaines plantes, comme la moutarde, le trèfle ou la luzerne,sur un espace de culture, vous empêcherez les adventis de proliférer tout en enrichissant le terrain.

Le désherbeur ergonomique FISKARS

Pour environ une trentaine d’euros, cet équipement permet, grâce à son mécanisme ingénieux, de déterrer une mauvaise herbe et l’intégralité de ses racines, d’un geste simple et rapide sans avoir besoin de se baisser à terre. Découvrez la démonstration en image de l'arrachage et de l'élimination des mauvaises herbes.

Cet article pour apprendre à se débarasser des mauvaises herbes a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?