Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment installer un poêle à bois ?

Système de chauffage économique, écologique design et performant, le poêle à bois, à pellets ou mixte, séduit de plus en plus les ménages. Par soi-même ou un professionnel, il est impératif de réaliser une installation respectant les normes de sécurité.

Que ce soit pour remplacer une ancienne cheminée ou aménager une installation complète sur un conduit existant ou absent, la mise en place d’un poêle à bois requiert quelques précautions pour éviter tout accident.

Recommandations de sécurité 

  • Avant de vous lancer dans des travaux, Vérifiez le bon état et la conformité des conduits de raccordement (de l’appareil au plafond) et d’évacuation des fumées (du plafond au toit) présents dans l’habitation. Si nécessaire, réalisez les travaux de réhabilitation : isolation, tubage, ramonage, débistrage.
  • En cas de création des conduits, vous devez vous référer à la norme DTU 24.1 pour vos travaux d’aménagement. Les contraintes d’installation (coudes, dévoiements, distance de sécurité, hauteur de cheminée d’évacuation…) peuvent varier en fonction du poêle choisi.
  • Pour éviter tout risque d’incendie, posez le poêle à bois à distance de tous matériaux inflammables (mobilier, paroi sans écran thermique, rideaux, porte…). Cette distance de sécurité est précisée sur la notice technique du fabricant. Il est également recommandé de mettre en place un isolant thermique dans les parois des murs avoisinant l'appareil, de fixer un écran thermique au niveau du passage du tube dans le plafond, et une plaque en dessous du poêle afin de protéger le sol des projections de cendres incandescentes.
  • Pour une meilleure diffusion de la chaleur, placez le foyer au centre de la pièce de vie, accolé ou non à un mur (prévoir un espace pour la circulation d’air autour).

Les obligations d’entretien 

Au risque de vous voir refuser l’application de votre assurance, vous devez maintenir votre installation en bon état d'entretien et de fonctionnement. Théoriquement, la loi impose de ramoner son conduit deux fois par an (une fois pendant la période de chauffe et une autre en dehors), mais cette règle diffère selon les communes (1 à 2 fois par an selon la consommation de bois et le type d’installation). Dans tous les cas, le ramonage doit être réalisé par un professionnel qui vous fournit un certificat. La municipalité et votre assureur peuvent vous réclamer cette attestation.

Le recours à un professionnel 

La mise en place et le raccordement d’un poêle à bois nécessitent un savoir-faire et une maitrise parfaite des contraintes sécuritaires. La plupart des incendies accidentels hivernaux sont dus à une installation défectueuse. Il est déconseillé aux bricoleurs amateurs de réaliser eux-mêmes les travaux. En faisant appel à un professionnel expérimenté, l’investissement sera certainement plus conséquent mais vous disposerez d’un accompagnement personnalisé et de conseils pertinents pour optimiser le rendement et faire des économies d'énergie. Vous aurez davantage la certitude de vous équiper d’un modèle de poêle sécurisé et adapté à vos besoins.

Les avantages financiers 

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique, plusieurs dispositifs ont été mis en place par l’État pour vous aider à financer vos travaux de chauffage : crédit d'impôt, prime exceptionnelle, éco-prêt. Toutes les conditions sont détaillées sur le site du gouvernement. Pour découvrir le montant de la prime énergétique dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre situation, utilisez un outil de calcul en ligne.


Comment monter et raccorder un poêle encastré ?

Dans cette vidéo, Gedimat expose les étapes pour poser un poêle à bois sur une chaise en métal, le raccorder aux conduits et bâtir une cloison isolée autour.

  1. Tracer les repères d’emplacement au sol
  2. Poser la cloison de fond et son isolement ( laine de roche avec une face aluminium, résistant au feu et à la chaleur)
  3. Monter la chaise et la fixer au poêle
  4. Raccorder le conduit du poêle à la fumisterie
  5. Monter les cloisons de l’habillage (garnies d’isolant et pourvues de grilles d’aération)

Comment tuber un conduit de cheminée ou de poêle ?

Le matériel

  • Tubage flexible
  • Fil de fer
  • Corde
  • Collier de fixation haute
  • Plaque d’étanchéité
  • Chapeau pare-pluie
  • Raccord bas avec collier à griffe
  • Mètre
  • Tournevis
  • Scie à métaux
  • Harnais de sécurité
  • Paire de gants de protection

Les étapes 

  1. Vérifier l’étanchéité, la vacuité et la stabilité du conduit existant (éliminer le bistre et le goudron présent).
  2. Prévoir une entrée d’air en partie basse et haute du conduit.
  3. Mesurer la longueur de tubage nécessaire (majorée de 30 à 40 cm).
  4. Découper le tubage à la scie à métaux (ou à la meuleuse).
  5. S’équiper du harnais de protection
  6. Rattacher le tubage à la corde par un ancrage en fil de fer.
  7. Descendre la corde par le haut du conduit jusqu’à ce qu’elle sorte par le bas
  8. Tirer la corde pour glisser le tubage (idéalement une 2ème personne guide le passage du tube)
  9. Fixer le tubage par le collier de fixation
  10. Poser la plaque d’étanchéité et le chapeau pare-pluie
  11. Assembler le raccord bas avec collier à griffe

Comment installer un poêle à granules ?

Économique, efficace et propre, le poêle utilisant la combustion de pellets (compactage de sciures de bois) peut devenir, s’il est compatible avec le bâti existant et correctement réglé, l’unique moyen de chauffage d’une habitation.
Ce court reportage vous présente un modèle de chez Gevaudan et donne des informations pratiques concernant sa mise en place, ses caractéristiques, son fonctionnement et son coût.

Cet article pour apprendre à installer un poêle à bois a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Équiper sa maison et améliorer son confort