VLADULOL® : matin, midi et soir tous les jours pendant 3 mois

Comment s'amuser un peu à Noël ?

Allez, c'est parti pour 24 heures de débauche et d'abus en tous genres sous prétexte qu'un jour de décembre, une certaine Marie a donné naissance à un rejeton prénommé Jésus. Si vous aussi Noël vous gonfle, venez, on va essayer d'en tirer quelque chose.

Article ajouté le 24/12/2016

Gros dilemme que ce week-end de fêtes de Noël, n'est-ce pas ? Si on y va, on est sûr de se cogner deux ou trois repas qui durent des plombes avec des gens qu'on ne voit jamais et/ou qu'on n'aime pas, mais à qui on est obligé de faire des cadeaux, tout ça avec des mouflets qui braillent, une maîtresse de maison stressée et comme par hasard y'a pas de vodka au congélo.

Si on n'y va pas, c'est pire. On est mal vu, ce n'est pas "convenable", on passe pour un ingrat égotique qui n'a ni "l'esprit de famille" ni la reconnaissance que chacun d'entre nous est supposé vouer à un certain Jésus, type adulé depuis lurette et soit-disant Sauveur de l'humanité -à ne pas confondre avec "sauveteur", malgré cette manie qu'il a de se ballader en maillot de bain.



Foutu pour foutu, autant en tirer quelque chose. Nous éviterons ici l'écueil de la liste de blagues pourries à faire pendant le réveillon pour nous concentrer sur une seule mission : dégommer le mythe qui entoure les vrais responsables de cette fête affligeante : le Père Noël et Jésus. C'est facile, il suffit de lancer le sujet à l'apéro et de raconter n'importe quoi.

Comment démystifier le Père Noël ?

Son look

On ne va pas s'étendre là-dessus, il est ridicule un point c'est tout.

Son hygiène de vie

Avez-vous déjà vu le Père Noël habillé autrement d'ailleurs ? Non, il porte toujours les mêmes sapes depuis deux siècles et on n'a jamais entendu parler d'un quelconque lave-linge chez lui. Pas plus que de shampoing ou de ciseaux à barbe. Et puis on se demande bien comment ce vieux pervers fait pour tenir le rythme à son âge : visiblement, la poudreuse, chez lui c'est pas que de la neige. N'oublions pas non plus qu'il vit en Laponie, qui n'est pas précisément connue pour la douceur de son climat ni ses dégustations de thé au lait. Si ce pays est plein de glace c'est pour une raison et une seule : y conserver la vodka.

Son incompétence

Que le gamin qui n'a jamais été déçu du cadeau qu'il a reçu à Noël lève la main. C'est quand même pas compliqué, ce gros lard n'a que ça à faire de toute l'année : lire des listes et aller faire des courses.

Son éthique

Sérieusement, vous pensez pas qu'il pourrait embaucher ? Mais ce sale type préfère bâcler son taf plutôt que de créer des milliers d'emplois, alors oui on a envie de lui faire sa fête, mais pas vraiment au sens propre.

Son éthique (bis)

Voyons voir... Un attelage de rennes. Et un traîneau. On est en quelle année déjà ? Ah oui, 2016. Alors qu'il existe des moyens de locomotion, propres qui plus est. Dans un parc pour faire joli 5 minutes je veux bien mais dans le cas présent, ces pauvres bêtes se tapent quand même une tournée internationale et sont parfois obligées de s'envoler (!) pour faire des photos de presse débiles. Exploitation et maltraitance d'animaux, ça s'appelle.

Son éthique (ter)

Et à qui ils vont, les plus beaux cadeaux ? Eh ouais, aux gosses de riches, qui en plus s'en foutent royalement puisqu'ils ont déjà tout ce qu'ils veulent. Oui, ce type est une ordure.

Comment désacraliser Jésus ?

Sa naissance

Finalement, on ne sait rien de lui. Lui, là, Jésus. Mère sans emploi, père charpentier, ok, mais il n'existe aucune preuve qu'il soit né un 25 décembre. J'ai cherché : aucune. Cette prétendue date de naissance de Jésus fait sa première apparition aux alentours de 235 après lui-même. Et puis, naître dans une grange, franchement. Si ça avait été celle de ZZ Top (qui n'était ni plus ni moins qu'un bordel), ça aurait été plus fun.

Son CV

Que fait-il des trois premières décennies de sa vie, où, comment, pourquoi, mystère, lui seul le sait. Il y a des rumeurs mais rien de plus. A 30 ans il monte un groupe avec une douzaine de potes, Jéz' & the Dix Siples (ce mec ne savait même pas compter correctement). Entre deux riffs mous du genou, il soigne des gens. Pas comme médecin, non, il se présente plutôt comme un genre de rebouteux très efficace : infirmités, lèpre, possession satanique, rien de lui résiste.

Son chef-d'œuvre

Transformer l'eau en vin ? Non, il a fait mieux que ça. Alors qu'il répétait avec son groupe, Jéz' ouvre le frigo pour y prendre les binouzes. Damned, les clayettes sont vides, Judas (le bassiste) s'étant encore barré avec les trois packs. Qu'à cela ne tienne, Jésus s'enferme 10 mn aux toilettes puis appelle les autres afin de leur montrer que du robinet du lavabo coule désormais une bière bien fraîche : il vient d'inventer la bière à la pression.

Son arrestation, son exécution

Judas, perfide et jaloux de Jésus depuis le début, le dénonce auprès des stups. Sûr qu'avec sa coupe de babos et sa tronche de benêt, il était le client parfait. Seulement voilà, c'était le seul de la bande à ne pas se défoncer et il a pris pour tous les autres, sachant qu'à l'époque ça rigolait pas, c'était direct la crucifixion.

Jésus, le retour

Un peu comme pour toutes les mégastars internationales décédées, il y a toujours quelqu'un pour dire qu'il a vu Elvis se taper le bœuf avec Miles et Amy la semaine dernière. Pour Jésus c'est peut-être un peu exagéré : on entend dire de-ci de-là qu'il serait revenu d'entre les morts pour sauver l'humanité. Or s'il avait sauvé quoi que ce soit, ça se saurait.

Photos : JoyEnergizer

Cet article pour apprendre à s'amuser un peu à Noël a été rédigé par
Cécile L.