Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question
VLADULOL® : matin, midi et soir tous les jours pendant 3 mois

Comment rendre fou quelqu'un ?

Que cela soit un proche ou pas, rendre fou quelqu'un de son entourage est un passe-temps très divertissant. Vous trouverez ici des conseils et des idées pour révéler la parano des plus rationnels et déclencher l'énervement chez les plus impassibles.

Il ne s'agit pas là d'être méchant, non, il s'agit simplement d'entretenir votre bonne humeur légendaire ou de faire passer le temps. Regarder quelqu'un devenir fou, guetter ses réactions, voir naître l'étonnement ou l'exaspération dans son regard... Tout cela est follement amusant.

Afin d'obtenir les meilleurs résultats, nous avons listé ici différentes façons de conduire quelqu'un à perdre la raison. Nous les avons classées par cible (ex : un voisin) ou par environnement (ex : au bureau).

Et n'oubliez pas le principe de base : énerver = rendre fou.


Quelques conseils avant de commencer

  • Ne visez pas à déclencher immédiatement la démence chez votre cible. Un simple agacement est parfait pour commencer, du moment qu'il est récurrent et s'étend sur plusieurs semaines ou plusieurs mois : vous le verrez ainsi croître jusqu'à atteindre le pétage de plomb suprême.
  • Les gens peuvent réagir de différentes façons lorsqu'ils se mettent à douter de l'état de leur santé mentale : colère, angoisse, incrédulité, frustration... C'est vraiment très intéressant à observer (d'un point de vue purement anthropologique, bien sûr).
  • De même, certaines personnes sont très naïves et vous pourrez leur faire gober n'importe quoi. D'autres en revanche seront plus résistantes. Il faudra alors persister et votre succès n'en sera que plus savoureux.
  • Si votre victime laisse échapper un "non mais je deviens dingue, c'est pas possible..." à portée de vos oreilles, regardez-la en feignant l'hésitation puis éloignez-vous d'un pas rapide. Cela voudra clairement dire "écoute, je pense que oui, tu deviens complètement taré, d'ailleurs je préfère ne plus t'approcher, des fois que ce serait contagieux". Vous enfoncerez ainsi un peu plus le clou dans son esprit déjà perturbé.
  • Vous n'êtes pas obligé de vous attaquer à une seule cible, vous pouvez tout à fait vous en prendre à plusieurs personnes en même temps.

Vos enfants

  • Changez le code du wifi tous les jours.
  • Utilisez l'une de ces applications qui permettent de gérer la box internet depuis votre téléphone et provoquez quelques petites coupures intempestives du réseau. Tant qu'à faire, visez par exemple les trois dernières minutes du final de The Walking Dead.
  • Planquez leurs manettes de jeu pendant une heure ou deux puis remettez-les à leur place quand ils ont le dos tourné.
  • Achetez une deuxième télécommande pour la télévision et changez de chaîne (discrètement, évidemment) deux ou trois fois pendant qu'ils la regardent.

Vos parents (enfin, surtout votre mère)

  • Jetez les emballages volumineux (paquets de céréales, bouteilles de deux litres, packs de 24 compotes) tels quels, sans les raplatir.
  • Faites des miettes. Plein, partout.
  • Lorsqu'ils sont éteints, poussez au maximum le bouton de volume de tous les appareils qui font du son : télé, radio, stéréo, réveil. À éviter tout de même si vos parents sont cardiaques. Vous voulez les rendre fous, pas morts.
  • Déchirez soigneusement les trois dernières pages du bouquin qu'ils sont en train de lire.

Vos profs

  • Râclez-vous la gorge, reniflez ou soupirez bruyamment toutes les 5 minutes.
  • Lorsqu'ils s'adressent à vous, ne les regardez pas dans les yeux mais un tout petit peu décalé (basez-vous sur le coin de l'oeil par exemple).
  • Prétendez avoir oublié un devoir à rendre. Et "retrouvez-le" 5 minutes avant la fin du cours.
  • Faites régulièrement tomber des trucs par terre.
  • Gesticulez sur votre chaise.
  • Fayotez à mort.

Vos élèves

  • Faites crisser la craie au tableau.
  • Parlez de façon à peine audible.
  • Ou au contraire parlez un peu trop fort.
  • Tapez nerveusement du pied pendant les contrôles.
  • Appelez-les tous par leur nom de famille sauf un, différent chaque jour.
  • Trouvez-vous un tic : ajustez vos lunettes sur votre nez, passez la main dans vos cheveux, remontez vos manches...

Au bureau

  • Modifiez quelques icônes des ordinateurs de vos collègues : attribuez celle du gestionnaire de mails au navigateur, celle de l'agenda au gestionnaire de mails, celle du navigateur au répertoire... N'en changez pas trop à la fois mais faites-le une ou deux fois par semaine.
  • Bougez régulièrement des objets, tous les jours pendant un mois : mettez l'agrafeuse dans le tiroir, déplacez le pot à crayon de 20 cm à droite, enlevez la cuillère de la tasse de café, déplacez les ramettes de papier... Puis arrêtez pendant une semaine. Et recommencez.
  • Placez un trombone sur la vitre du photocopieur et lancez une cinquantaine de copies. Mélangez ces copies aux feuilles vierges du chargeur (dans le bon sens, de façon à ce que la face “trombone” soit imprimée).
  • Débranchez quelques câbles et prises par-ci par-là.
  • Éteignez le distributeur de boissons après vous être servi.

En société

  • Ayez la poignée de main molle, très molle.
  • Rentrez dans le périmètre intime (moins de 45 cm) de vos interlocuteurs, mais sans les coller complètement.
  • Soyez tactile, toujours avec la main molle.
  • Lorsque vous parlez avec quelqu'un, quittez régulièrement son regard pour fixer un endroit de son visage, comme s'il y avait une tache ou une excroissance anormale. Bien sûr, vous recommencerez le même cinéma à chaque fois que vous la croiserez.
  • Ne soyez pas étonné si après ça les gens vous évitent.

Sur la route

  • Conduisez 10 km/h en dessous de la limitation de vitesse.
  • Au feu, attendez 15 secondes avant de démarrer.
  • Mettez votre clignotant mais ne tournez pas.
  • Lorsque vous faites un créneau, sortez de la voiture à chaque manœuvre pour vérifier les distances.
  • Prenez bien votre temps pour partir quand vous libérez une place de parking.
  • Faites des appels de phares à une voiture sur 3.

Ce qui rend fou n'importe qui

  • Le plic-ploc d'un robinet qui goutte.
  • Des travaux dans la rue à 8 heures du mat pendant que vous êtes en vacances.
  • Le vent.
  • Le manque de sommeil.
  • Les embouteillages.
  • Quelqu'un qui fait beaucoup de bruit en mangeant.
  • Un moustique.
  • Les démangeaisons post-piqûre de moustique.
  • Un minuscule insecte coincé derrière la vitre de l'écran de votre ordinateur.
  • Une mouche.
  • Attendre.

Un truc qui rend dingue aussi, c'est quelqu'un qui commence quelque chose et qui


Cet article pour apprendre à rendre fou quelqu'un a été rédigé par
Cécile L.

Vous avez aimé ?