Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question
VLADULOL® : matin, midi et soir tous les jours pendant 3 mois

Comment faire chier ses voisins ?

Que vous habitiez en appartement ou en maison, avoir des voisins équivaut parfois à subir des nuisances au quotidien. Grâce à nos conseils, vous saurez comment les importuner, par vengeance ou simplement parce que vous êtes taquin.

Si vous avez de la chance, vos voisins sont des gens comme vous et moi : polis, discrets et bien élevés. Mais peut-être êtes vous tombé sur Monsieur Kaskouye, sa femme et leurs trois enfants ? Ils sont bruyants, sans-gène, sales, moches, ils puent et parlent mal (“Bordel les gosses, faisez-moi pas chier, Kévin lâche les couettes à ta soeur et magne-toi d'aller au coiffeur sinon jt'en colle une“). Votre patience ayant des limites, il est tout à fait justifié d'entreprendre de petites actions ponctuelles dans le but de pourrir à votre tour la vie de ces riverains nocifs. Bien sûr vous agirez différement selon que vous habitez dans une maison ou en appartement. L'histoire ne dit pas si cela les poussera à déménager mais au moins, ça défoule.


Quelques conseils avant de commencer

  • Ne modifiez surtout pas votre comportement à leur égard, ils pourraient se douter que vous êtes derrière ces évènements bizarres.
  • N'oubliez pas que, si les nuisances sonores sont certainement les plus efficaces, elles affecteront tout votre voisinage immédiat si vous habitez en appartement, et pas seulement les Kaskouye.
  • En appartement toujours : optimisez les résultats en agissant en fonction de la configuration des logements (votre salle de bain est contigüe à leur chambre ou votre cuisine à leur salon).
  • Et puis restez dans les clous d'un point de vue légal. Ce serait dommage de finir en prison à cause d'eux.

Vous habitez une maison

  • Offrez à vos enfants une batterie, un didjeridoo et une trompette, avec l'autorisation d'en jouer dès que vous vous absentez, de préférence tôt le week-end bien sûr.
  • Achetez des petits carillons à vent et avant de partir de chez vous, placez-les à la fenêtre devant un ventilateur.
  • Faites un courant d'air pour laisser une porte et/ou une fenêtre claquer en votre absence.
  • Les saouler avec de la musique, c'est bien, les saouler avec de la daube, c'est mieux. Jouez par exemple la carte des contraires : de la soupe R&B pour des fans de rock, de la techno hardcore pour des retraités (parfois les voisins les plus chiants), vous voyez le principe. Plus il y a de basses, mieux c'est. Si vous êtes à court d'idées musicales, une compilation de pop Chinoise ou le best of d'une fanfare Bavaroise sont à se flinguer.
  • Achetez un stock de petits réveil électroniques (de ceux qui font un bibibibip crispant) dans une solderie. Planquez-en un le long du mur de leur maison, sous la fenêtre de leur chambre si possible. Programmez-le pour qu'il sonne en début de nuit. Le bruit sera assez faible mais c'est redoutable pour vriller les nerfs. Ils se lèvent et finissent par le trouver : vous vous y attendiez et comme vous en avez encore 28, vous recommencerez le demain, et le jour suivant, etc.
  • Un soir où vous rentrez tard et que personne ne peut vous voir, allez donc faire un petit pissou dans leur potager. C'est vous qui savourerez quand vous les verrez déguster leurs tomates du jardin (si Kévin et Brandon Kaskouye les ont pas massacrées avant). S'il n'y a pas de potager, il y a forcément des fleurs. Ou un vélo qui traîne.
  • Une autre préparation nocturne : remplissez un pulvérisateur d'eau de javel pure ou de désherbant et allez ruiner leur gazon en faisant des dessins avec. Lâchez-vous bien côté motifs, si vous voyez ce que je veux dire.
  • Fourbe jusqu'au bout ? Faites juste un petit pschitt de rien du tout mais bien visible dans votre jardin à vous. Cela vous innocentera et vous pourrez commenter cette dégradation avec la bonne foi de celui qui a eu de la chance (“Ces voyous ont dû être interrompus alors qu'ils s'attaquaient à mon jardin, alors que vous, mon pauvre Monsieur Kaskouye, ohlala...”).
  • Si le boîtier est facilement accessible : déconnectez l'alimentation de leur portail électrique régulièrement.
  • Mettez un morceau de sucre dans le réservoir à essence de leur tondeuse (les Kaskouye ne rangent jamais rien). Ou, si vous en avez sous la main, une bonne crotte de chien dans le bac de ramassage.
  • Tiens, un petit point de supercolle dans la serrure de leur boîte aux lettres.
  • Offrez un bout de gras de viande avec un laxatif à leur chien une fois de temps en temps (pas trop souvent, le chien est sympa).
  • Votre jardin est bien clos ? Empruntez un coq avant de partir en vacances.
  • Ou une oie, animal bruyant, très con et très agressif. Mais qui vole, contrairement au coq (pensez donc à l'attacher).


Vous habitez un appartement

  • Un grand classique toujours efficace si vous habitez au-dessus : marchez en talons.
  • Vous sortez ce soir pour l'apéro ? N'oubliez pas de lancer un porno ou un film de guerre Japonais en VO avec le volume à fond avant de partir.
  • Ouvrez et refermez en les claquant les portes des placards de la cuisine. Encore. Encore. Ad libitum.
  • Procurez-vous son numéro de téléphone et postez une petite annonce en ligne pour mettre en vente son logement ou sa voiture, avec un prix attractif et une prise de contact uniquement par téléphone, de préférence le soir après 22 h, merci.
  • Demandez en son nom des rendez-vous informatifs auprès d'entités bien connues pour se déplacer et ne pas lâcher le morceau : les Témoins de Jéhovah, l'église de Scientologie, le Mouvement Raëlien... c'est pas ce qui manque.
  • Vous avez de l'A4 adhésif et une imprimante ? Concevez quelques autocollants que vous irez placarder sur sa jolie voiture : "Mort aux vaches", "Boire ou boire il faut choisir", "Fuck les flics", "I Love Ricard", "On fait la course ?"… Le genre qui lui vaudra quelques “Gendarmerie Nationale, les papiers du véhicule, svp”.
  • Il paraît que mettre des graines pour oiseaux sur le toit d'une voiture assure des lendemains plein de fientes sur la carrosserie.
  • Les Kaskouye sont nouveaux dans le voisinage ? Évoquez à mots couverts "l'affaire", cet évènement horrible qui est arrivé juste avant qu'ils n'emménagent : “On vous a dit, non ? Ce qui s'est passé ici ? Non ? Remarquez c'était tellement affreux... Toute une famille, vous vous rendez-compte... même le chien, c'est dégueulasse. Mais stop, j'en ai déjà trop dit”. S'ils essayent d'en savoir davantage auprès d'autres voisins, c'est normal que personne ne puisse leur répondre. Toute l'affaire a été étouffée mais vous, vous avez des relations dans le milieu de la police. Vous, vous savez, et “croyez-moi, c'était pas joli-joli”. D'ailleurs, depuis, vous entendez parfois des bruits étranges. Pas eux ?


Si vous n'avez peur de rien et un budget en conséquence

  • Montez un mur de 3000 watts et balancez-leur du Gorgoroth (black métal Norvégien), ça va les calmer cinq minutes.
  • Mettez les choses au point avec Kévin, Brandon en Jessyca en leur montrant des abats (poumons, coeur, boyaux) que vous aurez rapportés de chez le boucher :"Vous voyez, ça ? C'est ce qui reste d'autres petits cons comme vous. Vu ?"
  • Faites un barbecue de maquereaux, mais sans les vider avant.
  • Faites livrer 4 tonnes de gravier sur leur pelouse.
  • Planquez du munster ou du maroilles un peu partout dans leur jardin.
  • Vous savez hacker ? Lui oui.
  • Envoyez anonymement des lettres d'amour à l'un ou l'autre des conjoints. Ils seront peut-être moins chiants une fois séparés.
  • Ou déposez des petits messages anonymes bien flippants dans leur boîte aux lettres, avec des points de suspension qui veulent tout dire : "Je sais tout... et tu vas payer...", "Bientôt la fin...", "Tu ne devrais pas laisser tes enfants seuls... c'est dangereux... hinhinhin...".
  • Piquez toutes les factures dans leur courrier, puis les rappels et les rappels de rappels. Un jour viendront les huissiers.
  • A mettre dans toutes les boîtes aux lettres du voisinage ou de l'immeuble, sauf la leur, une gentille invitation (Kaskouye style, pour plus de crédibilité) : "Rendé vous a la maison pour un grant pot de l'amitiée vendredi vert 18 h 30, on aura des boisson (alcolisé aussi, lol) pour tous le monde et on ferra un barrbekiou, vené nombreu ! Bizooo - La Famille Kaskouye", avec de jolies illustrations de Windows 98, thème "Fête".
  • Déménagez et revendez votre maison à une secte sataniste.
  • Et puis sinon...

Cet article pour apprendre à faire chier ses voisins a été rédigé par
Cécile L.

Vous avez aimé ?