Comment planter des pommes de terre ?

Cultiver la pomme de terre est à la portée de tous les jardiniers amateurs. Cet article présente les connaissances indispensables pour bien préparer le sol, réussir sa plantation, optimiser la production et protéger les plants des maladies et nuisibles.

Des conseils pour bien préparer la terre :

  • Incorporez à la terre, avant ou pendant l’hiver, une fumure de fond (compost, fumier) et un engrais riche en Potassium . Les algues brunes ou le goémon constituent également un bon fertilisant riche en oligo-éléments.
  • Ameublissez le sol en profondeur en cassant les grosses mottes. L’utilisation d’un motoculteur ou d’une motobineuse facilite ce travail, mais la terre pourra aussi être retournée au moyen d’un outil à main comme une fourche, une bêche ou une grenilette.
  • Affinez la terre en surface avec un râteau.
  • Mélangez du sable à la terre si celle-ci est trop compacte ou argileuse. Ceci permet d’améliorer le réchauffement de la terre au printemps et de mieux drainer les eaux de pluie.

Bon à savoir : attention à l’excès d'azote qui rend les plants sensibles aux maladies et favorise la croissance du feuillage au détriment des tubercules.

 

La date de mise en terre :

Pour être certain que les plants ne soient pas fragilisés par des gelées tardives (lune rousse), il est conseillé de les mettre en terre au mois d’avril (mi-mars dans l’ouest de la France et fin avril dans les régions plus froides). Toutefois la culture peut débuter à la fin de l’hiver si les tubercules sont protégés par un voile non tissé, ou placés sous tunnel ou en serre.

 

Les bases de la plantation :

  • Avant de les planter, conservez les plants germés dans un local frais, lumineux (sans soleil direct) et à l'abri du gel.
  • Creusez un sillon de 8 à 10 cm de profondeur ou différents trous au plantoir à bulbe
  • Déposez les plants (germe vers le haut) et recouvrez-les de terre sans trop tasser
  • Espacez les plants de 35-40 cm et les lignes (rangs ou sillons) de 50-70 cm
  • Butez la terre régulièrement tout au long de la croissance des plants
  • Biner régulièrement pour éliminer l’excès de mauvaises herbes
  • Arrosez la terre si le temps est sec
  • Coupez les fanes lorsque le feuillage jaunit et flétrit, les tubercules finiront leur maturation (2 à 4 semaines) en terre.

 

Protéger les cultures :

  • Pour limiter l’apparition de Mildiou, apportez un traitement préventif à la bouillie bordelaise ou à l'oxychlorure de cuivre aux premières pousses. Traiter ensuite les plants toutes les trois semaines environ.
  • Si vous observez un plant atteint de mildiou, arrachez-le et traitez préventivement les autres plants.
  • Cette affection étant due à un excès d’humidité, effectuer les arrosages sans mouiller le feuillage.
  • Pour éviter l’apparition d’insectes nuisibles, pratiquez la rotation des cultures.

Vous pouvez vous informer sur Potiblog des principales maladies qui touchent la pomme de terre et connaître les symptômes et traitements.


La récolte (à faire par temps sec) :

Les variétés dites hâtives ou précoces sont arrachées 60 à 80 jours après la mise en terre tandis que les variétés classiques ne seront récoltées qu’à 90 à 120 jours de la plantation. Pour les variétés les plus tardives, le délai est de 120 à 150 jours.

  • Sortez les pieds de la terre avec une fourche ou une houe
  • Laissez-les sécher au soleil pendant quelques heures.
  • Conservez-les dans un local aéré, sec et à l'abri de la lumière.

Bon à savoir : les pommes de terre dites “nouvelles” ou "primeurs", cueillies avant leur maturité, sont à consommer dans les heures qui suivent l’arrachage.

 

La plantation de pommes de terre germées

Dans cette vidéo, ce professionnel a choisi de planter des pommes de terre “Charlotte”, variété appréciée pour son goût et sa résistance au mildiou.

La préparation du sol :

  1. Nettoyer le sol avec un balai à gazon
  2. Retourner la terre avec une motobineuse
  3. Aérer le sol en profondeur à la grenilette

La plantation :

  1. Creuser un sillon de 5 à 10 cm de profondeur dans la terre avec une houe
  2. Déposer les plants germe vers le haut en les espaçant de 30 à 40 cm
  3. Recouvrir les plants de terre avec un râteau
  4. Butter la terre au râteau le long du sillon

 

Cultiver la pomme de terre sur un balcon (en bac)

Alternative à l'utilisation de bacs rigides, une solution pour faire pousser des plants de patate au balcon consiste à se servir d’un sac plastique opaque que l’on étire verticalement à mesure que la terre est rajoutée.

Le matériel :

  • Caisse de pommes de terre germées
  • Bacs en bois carrés de 40cm de diamètre
  • Petite bâche en plastique géotextile

Les étapes de la culture :

  1. Déposer le film géotextile dans le fond d’un bac en bois
  2. Ajouter 10 à 15 cm d’un mélange de terreau universel et de terreau organique
  3. Positionner les plants germés dans le bac
  4. Ajouter le mélange de terreau par dessus les tubercules sur une hauteur de 5 à 6 cm
  5. Arroser abondamment la terre
  6. Rajouter du terreau dans le bac au fur et à mesure de la croissance
  7. Déposer une caisse sans fond sur le premier bac pour pouvoir rajouter du terreau
  8. Retirer la caisse haute pour récolter les tubercules arrivés à maturation

 

Semer des graines de pomme de terre

La plupart des jardiniers choisissent souvent d’acheter des plants germés ou pré-germés, toutefois certains tentent de faire germer eux-même des graines, en intérieur dans une pièce tempérée et lumineuse, dès février-mars.

Les étapes de la germiantion :

  1. Remplir un pot en plastique avec du terreau horticole ou un compost bien décomposé
  2. Déposer les graines à la surface
  3. Recouvrir de terreau (ou compost)
  4. Tasser légèrement à la main
  5. Couvrir le pot d'une fine bâche plastique (un cellophane).
  6. Arroser dans la coupelle placée en dessous du pot
  7. Repiquer le plant (quand il atteint 10cm de hauteur) au fond d’un pot rempli de compost
  8. Planter le plant en pleine terre (avril-mai, après les dernières gelées)

Voir la vidéo

Cet article pour apprendre à planter des pommes de terre a été rédigé par
Émilie Vourch

Vous avez aimé ?

Produire sa propre nourriture

Laissez un commentaire !