Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment échanger sa maison pour les vacances ?

Partir en vacances en France ou à l’étranger sans payer son hébergement c’est désormais possible via les sites d’home-exchange. Ce guide explique comment ça marche et livre toutes les informations utiles pour changer sa maison en toute sécurité.

Depuis quelque temps, l’échange de maison se démocratise et les Français comme les étrangers y voient un moyen simple de partir en vacances et découvrir des destinations touristiques prisées à moindre coût.
En échangeant votre lieu d’habitation que vous soyez propriétaire ou locataire (sous réserve de l'acceptation de votre bailleur), vous pouvez désormais séjourner dans des petits coins de paradis ou visiter des villes du monde entier en n’ayant à votre charge que le prix du voyage, ainsi que les frais de restauration et des loisirs.

Comment proposer sa maison à l’échange ?

Le principe est simple. Il vous suffit passer une annonce sur un site d’échange (Cf. liste) en détaillant les caractéristiques de votre logement. Vous précisez les dates auxquelles vous pouvez libérer votre propre habitation et notifiez l’endroit où vous souhaitez aller en retour, les deux résidences échangées n’étant pas nécessairement équivalentes. Ainsi, si vous disposez d’un petit appartement à Paris, en Bretagne ou sur la Côte d’Azur, il est tout à fait possible de l’échanger contre une villa luxueuse en Grèce, un chalet au Canada ou un riad au Maroc.

Le plus délicat reste donc à trouver pour une période donnée, la personne qui cherche à venir près de chez vous et qui vit dans la région que vous convoitez.

Pour cela, regroupant des milliers d’offres d’échange entre particuliers, les sites intermédiaires, gratuits pour certains et payants pour d’autres, proposent des outils de recherches qui permettent de trier les annonces en fonction de la localisation, du type de logement, des dates de vacances, etc. Ces plateformes en ligne intègrent généralement un système de messagerie interne sécurisée qui permet de converser librement avec de potentiels hôtes en gardant l’anonymat jusqu’à ce qu’un accord mutuel soit conclu. Dans ce cas, les sites mettent à disposition de leurs adhérents, un modèle de contrat téléchargeable qui détaille toutes les conditions de l’échange.

Quel mode d’échange ?

La plupart du temps, les propriétaires échangent la totalité de leur habitation respective aux mêmes dates en chargeant une tierce personne, un ami, un voisin ou un membre de la famille, d’accueillir les hôtes et de leur remettre les clés du logement à leur arrivée. Mais l’échange n’est pas systématiquement simultané.
Ainsi, si les partenaires n’ont pas les mêmes périodes de vacances, ils peuvent convenir d’un séjour décalé mais devront s’organiser pour libérer leur logement à l’arrivée de leurs hôtes. Il arrive également que les propriétaires mettent uniquement une partie de leur logement à disposition des vacanciers. Il peut s’agir d’une chambre avec salle de bain et cuisine en commun ou d’un espace de vie complètement indépendant.
De la même manière, les propriétaires d’une résidence secondaire inoccupée peuvent la mettre à disposition pendant toute ou une partie de l’année. Ils bénéficient ainsi d’un choix d’offres et de destinations beaucoup plus large pour partir aux dates qu’ils ont choisies.
Par ailleurs, les sites tendent à diversifier les biens proposés et sur la plupart des plateformes en ligne, on peut désormais échanger sa maison pour un séjour en caravane, en voilier, en péniche, dans une ferme ou même en camping-car.

Quelles informations vérifier ?

Même si l’échange de maison est essentiellement basé sur le rapport de confiance qui s’installe entre les partenaires au fur et à mesure de leurs conversations, certains sites ont développé des contrats d’assurance spécifiques pour prévenir les risques d’annulation à la dernière minute (remboursement des billets d’avion ou de train, financement d’un hébergement), ou garantir les accidents matériels. Mais cette sécurité a un coût parfois dissuasif.
Certains sites payants procèdent par ailleurs à des vérifications concernant les profils des inscrits (conformité de l’annonce, exactitude des coordonnées) et ont un niveau d’exigence plus élevés en ce qui concerne le descriptif des biens et le confort qu’ils offrent.

Dans tous les cas, pour éviter les situations à risques, il est primordial de prendre connaissance des conditions de garantie de votre assurance multirisques habitation et de votre assurance responsabilité civile, notamment concernant les dégâts causés par les tierces personnes occupant l’habitation à titre gratuit (dégâts des eaux, vol, incendie, dégradation…). De la même manière, vérifiez que l’assurance responsabilité civile du propriétaire vous couvre lorsque vous occupez son logement. Pour plus de sécurité, notamment lors d’un séjour à l’étranger, exigez que votre hôte vous présente ses attestations d’assurance.
Pour simplifier les démarches en cas d’accident dans l’un ou l’autre logement, il est préférable de bénéficier d’une clause “responsabilité civile villégiature” (attention aux conditions restrictives) et de vous accorder au préalable en ce qui concerne les responsabilités de chacun.
Dans le cadre d’un échange de maison, les options “pour le compte de qui il appartiendra” ou “abandon de recours” s'avèrent particulièrement intéressantes.

Si vous comptez prêter votre voiture aux hôtes, vous devez également vous assurer que les garanties de votre assurance auto soient étendues aux personnes autres que vous (conducteurs et passagers). De la même manière, si vous utilisez un véhicule qui ne vous appartient pas, vérifiez que le contrat d’assurance le concernant ne comporte pas de clause de conduite exclusive.


Les sites d’échange de maisons les plus populaires 

De nombreux sites concurrentiels se partagent le marché en plein boom du tourisme collaboratif via l’échange de maison. Ci-dessous, une sélection de quelques acteurs reconnus qui ont fait leurs preuves.

  • trocmaison.com : C’est la version française du site Home Exchange, l’un des leaders du secteur fondé en 1992 par Ed Kushins. Si vous visez une destination à l’étranger, c’est le site référence car il présente un grand nombre d’annonces provenant des quatre coins du globe (150 pays représentés). Vous pouvez consulter gratuitement les offres mais si vous souhaitez passer une annonce d’échange, il faudra payer une adhésion annuelle d’environ 130 euros, sachant que le site garanti le premier échange. En effet, si un nouveau membre n’a pas réalisé d’échange la première année, le site reconduit alors gratuitement son adhésion. Pour les utilisateurs occasionnels, le tarif peut paraître élevé mais il permet aux adhérents de bénéficier d’un suivi personnalisé via des conseillers téléphoniques joignables 24h/24 et 7 jours/7.
     
  • homelink.fr. Ce pionnier de l’échange de maison, actif depuis les années 1950 met en avant son expérience, son service d’accompagnement multilingue et l’implication de ses membres qui se montrent disponibles et réactifs pour répondre aux demandes. Pour adhérer et avoir accès à toutes les fonctionnalités, une participation annuelle de 125 Euros doit être versée au site. Le site prévoit par ailleurs dans son moteur de recherche, un tri par annonces les plus récentes, par offres de dernière minute ou par membres les plus expérimentés.
     
  • GuestToGuest.Com. Ce site mêle consommation collaborative, couchsurfing, échange de maison et réseau social. Il permet de partir en France et partout dans le monde dans près de 190 destinations. À la différence d’un site d’échange traditionnel servant d’intermédiaire entre deux membres qui échangent leur logement aux mêmes dates, GuestToGuest propose, grâce à un système de GuestPoints, des hébergements non réciproques entre toute une communauté de personnes. Ainsi les membres qui mettent à disposition, un canapé, une chambre, un appartement ou une maison entière, cumulent des points qui leur permettront de profiter d’une résidence dans le pays et à la période de leur choix. Côté tarif, l’inscription et les échanges sont gratuits mais certains services complémentaires (assurance, service de caution, vérification de profils…) demandent une participation financière.
     
  • homeforexchange.com. Pour un montant forfaitaire d’environ 50 euros par an, ce site d’origine hollandaise donne accès à un choix d’appartements et de pavillons sur tous les continents. Le graphisme est quelque peu vieillot mais la plateforme de recherche est simple et efficace. Elle permet tout de même une visualisation cartographique et met en avant les propositions de dernières minutes. Le site propose une offre découverte de 10 jours d'essai gratuit pour tester son annonce avant de s’engager pour une durée d’un an.
     
  • Switchome.org. Géré par une association à but non lucratif, le site Switchome est entièrement gratuit et propose un grand nombre de propositions d’échange de maison en France, bien qu’il présente également une offre internationale. Même si l’ergonomie du site et les outils de recherche restent sommaires, Switchome reste une valeur sûre pour les transactions franco-françaises. Il référence une multitude de logements divers et variés dont les descriptifs sont détaillés et de qualité.
     
  • Echangedemaison.com Sur cette plateforme, environ deux tiers des annonces concernent des résidences françaises et plus d’un tiers, des logements canadiens. Les frais d’inscription annuels s’élèvent à 70 euros (100 euros pour 2 ans) et pour 125 euros, un membre peut s’engager à vie en ayant également accès au site partenaire Trocmaison. Une adhésion à vie permet aussi de rendre davantage visible son annonce. Même si la qualité du contenu des annonces est passé au crible par les gestionnaires, un inconvénient majeur persiste tout de même sur le site : seulement quatre photos peuvent être associées à chaque annonce.

Depuis quelques années, on voit apparaître des sites d’échange spécialisés qui s’adressent à une communauté précise, présentent des biens de luxe ou quadrillent une région donnée. Ainsi, Profvac met en relation des enseignants, Geenee sélectionne uniquement des résidences haut-de-gamme situées dans des grandes villes du monde entier et Aussie House Swap favorise les échanges en Australie.

Parallèlement, de plus en plus de sites généralistes d’échange de maison développent leurs services premium. Ainsi, moyennant finance, on peut parfois confier sa recherche à un agent, bénéficier d’un concierge pour le dépôt des clés, ou contracter une assurance sur-mesure pour sécuriser son logement.


Cinq conseils pour réussir son échange de maison 

Soignez la description de votre maison

Pour donner envie aux vacanciers de venir chez vous, réalisez des photos de qualité et donnez un maximum de détails sur le logement : capacité d'accueil, agencement, localisation (distance gare, métro, aéroport) équipements à disposition (accessoires de cuisine, matériels pour bébé, vélos...). N'hésitez pas à inclure une vidéo pour permettre une visite virtuelle ainsi que des photos des environs. Informez toujours vos potentiels hôtes sur les endroits à découvrir. Restez factuel et sincère. Inutile d’enjoliver la situation car vous risquez de mauvais commentaires en retour si les hôtes découvrent une maison non conforme au descriptif.

Soyez réactif et maintenez votre profil à jour (disponibilités)

Répondez aux messages dès que vous les recevez et ne laissez aucun mails sans réponse même si les propositions ne vous intéressent pas. Il faut savoir que de plus en plus de sites récompensent les membres actifs dont le taux de réponse est élevé, en mettant leur profil en avant ou en leur proposant des services à moindre coût.

Précisez vos attentes mais restez ouvert à toutes propositions

Même si vous avez une destination précise en tête et des exigences en matière de confort, il est préférable de ne pas être trop sélectif au départ, au risque de passer à côté d’annonces intéressantes. En élargissant vos critères, vous pourrez ainsi faire des découvertes surprenantes qui vous donneront envie de modifier vos projets. Et rien ne vous empêche de refuser sans aucune justification, les demandes qui ne vous conviennent pas.

Établissez un lien de confiance avec les hôtes

Échangez régulièrement par messagerie afin de définir à l’avance et précisément les consignes de vie dans vos maisons respectives. Prenez connaissance des appréciations laissées par les anciens occupants pour vous rendre compte des avantages et des inconvénients du logement. Proposez un échange par téléphone ou via Skype pour mieux faire connaissance et être certains que vous partagez les mêmes attentes.

Préparez votre maison avant l’arrivée des hôtes

Les commentaires positifs donnent du crédit à vos annonces alors prenez soin de vos invités en leur offrant par exemple un petit cadeau de bienvenue comme une bouteille de vin ou un gâteau typique du coin. Rangez vos affaires personnelles dans les placards et faites le ménage avant de partir. N’oubliez pas de laisser des espaces de rangement disponibles. Pensez également à noter par écrit les numéros de téléphones utiles (secours, médecins, personnes de confiance, voisins) et les instructions des divers équipements (Internet, télévision, four, machine à laver, lave-vaisselle). Les hôtes apprécieront aussi de pouvoir feuilleter quelques guides et cartes touristiques de la région.

Cet article pour apprendre à échanger sa maison pour les vacances a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Préparer un voyage à l'étranger

Vie pratique : des astuces pour le quotidien