Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment différencier la préposition «à» de la forme verbale «a» ?

Dans le palmarès des erreurs que l’on rencontre le plus souvent dans les copies et les lettres de motivation, la confusion entre la préposition «à» et la forme conjuguée du verbe ou de l’auxiliaire avoir, se positionne dans le peloton de tête.

La règle

  • Le verbe avoir, conjugué à la troisième personne du singulier, s’écrit «a». Il en est de même lorsqu’il est utilisé comme auxiliaire dans la formation du passé composé.

«Il a plus d’un tour dans son sac».

«Elle a écrit un nouveau roman qui sortira à la rentrée prochaine».

  • L’accent désigne la préposition «à», qui est le plus souvent suivie d’un nom, d’un groupe nominal, d’un pronom ou d’un verbe à l’infinitif.

«Ils préfèrent le cinéma à la lecture».

«Le joueur se positionne et s'apprête à lancer la balle».

Les moyens mnémotechniques pour s’en souvenir

  • Le verbe avoir, sous sa forme à la troisième personne du singulier, peut être remplacé par sa forme conjuguée à un autre temps.

«Le croupier a distribué les cartes».

«Le croupier avait distribué les cartes».

  • De la même manière, on peut changer la personne dans la phrase, afin de distinguer la forme verbale de la préposition.

«Un chien a couru derrière lui».

«Des chiens ont couru derrière lui».

  • Par déduction, il est impératif de mettre un accent, lorsqu’il n’est possible ni de changer la personne, ni le temps dans la phrase.

Un peu d’exercice

 

  • Les exercices des centres de FLE (Français Langue Etrangère) s’adressent aux étudiants non-francophones et sont une bonne manière de se tester directement sur le site internet.

 

 

 

 

  • Le site Ortholud propose trois séries d’exercices pour ne plus confondre les homophones «à» et «a».

Cet article pour apprendre à différencier la préposition «à» de la forme verbale «a» a été rédigé par
Nawel P.

Vous avez aimé ?