Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment se débarrasser des campagnols au jardin ?

Les campagnols peuvent faire des ravages au potager en mangeant les racines et les feuilles de plantations. Ce guide explique comment éviter qu’ils colonisent le jardin et présente les moyens de lutte pour préserver les cultures.

Semblables à de grosses souris de pelage brun, les campagnols sont des rongeurs herbivores qui vivent principalement sous terre, bien qu’ils se déplacent parfois à la surface. Ils y creusent un réseau de galeries et se nourrissent de racines, de bulbes, de rhizomes, d'herbes, de céréales ou de graines.

Ils peuvent ainsi s’attaquer à quasi tous les végétaux du jardin, les plantes potagères (céleris, courges, blettes, pommes de terre, carottes…), les arbustes et fleurs d’ornement ou même les arbres fruitiers. Ils ne sont donc pas les bienvenus au potager comme au jardin, d’autant qu’ils sont bien plus voraces que les souris ou les mulots, et peuvent ingurgiter une quantité de nourriture journalières représentant jusqu'à deux fois leur poids.

Il en existe de deux types : le campagnol des champs, le plus petit et le moins destructeur, mesure entre 8 et 12 cm, tandis que le campagnol terrestre également appelé rat taupier, plus gros et plus redouté, peut atteindre jusqu’à 25 cm.

Avant de céder à la panique en constatant certains dégâts sur les cultures, la première des choses a faire et de s’assurer qu’il s’agit bien de campagnols.

Les signes de la présence des campagnols

  • Légumes flétris, parfois légèrement enfoncés dans le sol (poireaux)
  • Feuillage ramolli, couché, grignoté ou absence totale de feuillage (pommes de terre)
  • Présence de trous et de galeries dans la terre
  • Petits monticules de terre à l’entrée des galeries semblables à de petites taupinières (voir vidéo ci-dessous pour différencier une taupinière d'un trou de campagnol)

Pour prévenir toute colonisation, la meilleure des protections face aux campagnols consiste sans doute à favoriser la présence de leurs prédateurs naturels tels que les rapaces, les renards, les fouines

Des études ont montré que les campagnols s’installent davantage dans les espaces dits ouverts et les prairies dégagées sans haies, talus ou bosquets dans lesquels ont l’habitude de se loger les renards et mustélidés. 
Les espaces de culture dans lesquels on laisse les mauvaises herbes se développer, sont également plus sujets aux attaques. De même que les paillis d’herbes sèches permettent aux campagnols de se déplacer en surface sans être à la vue des oiseaux et autres prédateurs.

Les moyens de prévention 

  • Retourner la terre régulièrement pour détruire les éventuelles galeries.
  • Désherber entre les rangs de plantations. 
  • Éviter les couvertures végétales et les paillis épais.
  • Planter des végétaux répulsifs : euphorbe épurge, fritillaire impériale, incarvillée, sureau, menthe, ail.
  • Installer des perchoirs pour les rapaces.

Les actions de lutte 

Les galeries ouvertes pour y déposer des pièges, produits et autres répulsifs, doivent ensuite être refermées car elles risquent de ne plus être empruntées si elles laissent trop apparaître la lumière du jour.

Les produits répulsifs et des poisons naturels

Le purin de sureau ou le tourteau de ricin ont fait leur preuve. À manipuler avec précaution toutefois, car ces produits peuvent agir comme des poisons pour les animaux domestiques. Le tourteau de ricin est en effet toxique, tout comme le sureau à baies rouges, contrairement au sureau à baies noires qui est comestible pour l’homme et l’animal.

Pour fabriquer du purin de sureau 

  1. Découper en morceau un kilo de feuilles de sureau dans un seau
  2. Verser 10 litres d'eau et laisser macérer 15 jours en mélangent de temps en temps
  3. Récupérer le liquide et le verser dans les galeries ou en arrosage autour des plants

Les pièges à pinces et les pièges à guillotine

Les pièges doivent être posés dans les galeries en nombre suffisant et renouvelés plusieurs fois par jour en cas d’infestation. Les pièges à pinces sont moins chers mais l’installation est plus délicate. Il est aussi important de repérer les galeries récemment empruntées et de manipuler les pièges avec des gants pour éviter de laisser une odeur humaine. 

Les produits chimiques ou gaz toxiques

Ils sont à utiliser en cas de forte infestation. Le bromadiolone, puissant raticide, est autorisé pour éradiquer les campagnols sous certaines conditions strictes

Des appâts en granulés à base de chlorophacinone

Ce puissant anti-coagulant provoque la mort du campagnol 1 à 2 semaine après ingestion. 

Les recettes de grands-mères

Certains produits à fortes odeurs comme les restes de poissons, les infusions d’ails ou les copeaux de thuyas sembleraient également faire fuir les campagnols.


Les campagnols par Rustica l'hebdo jardin

Différencier une taupinière d’un trou de campagnol.

La vraie taupinière formée par la taupe

  • Monticule de terre de forme conique et régulière 
  • Galerie fermée entièrement recouverte de terre
  • Entrée de la galerie située au centre de la taupinière 
  • Galerie orientée à la verticale 

Le tumulus de terre formé par le campagnol 

  • Monticule de terre de plus petit diamètre et plus irrégulier 
  • Trou visible en surface 
  • Galerie orientée en oblique 

Il arrive que les campagnols colonisent d'anciens terriers ou d'anciennes taupinières, ce qui rend la tâche plus difficile. 

À lire : Comment se débarrasser des taupes ?


Lutte contre le campagnol terrestre : comment utiliser le piège Topcat ?

Le piège Topcat est un piège de type guillotine qui se pose dans la galerie et se déclenche dans les deux sens de circulation. Sans risque pour l’environnement, pour les animaux domestiques et l’utilisateur qui le met en place, il a l’avantage d’être réutilisable. Les pièges “SuperCat” fonctionnant sur le même principe, sont également efficaces. 
Mettre des gants pour manipuler le piège sans laisser d’odeur humaine.

Mode d’emploi

  1. Repérer une galerie de campagnols à l’aide de la sonde.
  2. Creuser un trou à la verticale à travers la galerie avec la tarière
  3. Retirer la terre tombée à l’intérieur de la galerie.
  4. Installer le piège topcat en position fermée dans le trou 
  5. Positionner les ouvertures du piège dans le sens de la galerie
  6. Combler les espaces autour du piège en tassant la terre
  7. Armer le piège et le marquer d'une baguette pour le retrouver facilement

Le piège doit être régulièrement surveillé. Dès que vous repérez qu’il s’est déclenché (position fermée), retirez l’animal mort et repositionnez-le à un autre emplacement. Répétez l’opération jusqu’à ce que le piège ne se déclenche plus et qu’il n’y ait plus de signe de vie de campagnol.

Cet article pour apprendre à se débarrasser des campagnols au jardin a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Se débarrasser des nuisibles, insectes, et autres bestioles

Le jardinage au naturel