Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question
VLADULOL® : matin, midi et soir tous les jours pendant 3 mois

Comment ranger sa chambre ?

Certaines personnes réussissent à ne jamais se laisser envahir par le désordre. D'autres, beaucoup moins. Par exemple : les ados. Leur chambre en fait souvent les frais, c'est donc sur cette pièce que nous allons concentrer nos efforts aujourd'hui.

Entrer dans la chambre d'un ado peut s'avérer assez laborieux. Il faut d'abord que l'espace derrière la porte, au sol, soit suffisament dégagé pour lui permettre de s'ouvrir (la porte, pas l'ado) ne serait-ce que de 30 ou 40 cm pour vous laisser passer. Parfois il faut pousser. Plus vous devez pousser fort et plus c'est mauvais signe. Soit il y a un âne mort derrière, soit c'est le foutoir de l'occupant qui s'est accumulé.

Une fois la porte passée, c'est pas encore gagné : est-il possible de fouler normalement le plancher ou ce dernier est-il recouvert d'une épaisse couche de trucs, machins et autres bidules ? Est-ce que l'allure générale du lieu vous rappelle cet endroit, vous savez, mais si, où tout est super-mal rangé, là... ah oui ça me revient : une déchetterie, voilà. D'ailleurs l'odeur est la même.

Si vous êtes l'heureux parent d'un ado, votre mission consistera non pas à ranger sa chambre à sa place, mais à le convaincre de le faire. Vous aurez besoin auparavant de connaître les excuses qu'il trouvera pour éviter cette corvée et les moyens que vous pourrez utiliser pour le faire changer d'avis. Ce seront les deux premiers points de cet article. Le troisième point vous dévoilera une méthode de rangement simple et efficace.


Les excuses pour ne pas ranger sa chambre

  • Je peux pas, j'ai poney.
  • Je peux pas, je suis malade, sur Doctissimo ils disent que j'ai une grave tendance à la pocra... proscrati... pocratisna... enfin j'suis malade, quoi.
  • Je peux pas, je dors.
  • Je peux pas, je suis allergique à la poussière.
  • Je peux pas, je réfléchis à mon avenir.
  • Je peux pas, j'ai un syndrôme de maniaquerie obsessionnelle inversée.
  • Je peux pas, j'ai vu une araignée passer, je risque que l'écraser sans faire exprès, ça se fait pas.
  • Je peux pas, j'ai vu une araignée passer, si ça se trouve elle est venimeuse, c'est trop risqué.
  • Je peux pas, je vais faire mes devoirs. Ben oui, des fois je les fais.
  • Je peux pas, je vais me doucher. Ben oui, des fois je le fais.
  • Je peux pas, j'ai faim.
  • Je peux pas, j'aime bien quand c'est comme ça.

Quelques arguments pour convaincre un ado de ranger sa chambre

Le chantage :

  • J'ai changé le code du wifi, je te donne le nouveau si tu ranges ta chambre.
  • J'ai le dernier épisode de Game of Thrones / The Walking Dead, je te le passe si etc.

La complicité :

  • Wesh zyva gros, y'a v'la le bordel dans ta chambre, lol, la teuhon, t'es un vrai bouffon !
  • C'est con, j'avais pensé à te dire que j'étais OK pour que tu invites ta copine/ton copain à dormir ici. Mais là...

La menace :

  • J'ai kidnappé ton hamster, il est dans le lave-linge, je lancerai une machine à 18 heures si ta chambre n'est pas rangée.
  • J'ai kidnappé ton ordi, il est dans le micro-ondes, je le mettrai sur “décongélation” à 18 heures etc.

La déstabilisation psychologique :

  • Afficher des photos et articles de gens morts sous leurs déchets.
  • Lâcher deux/trois souris dans ce bordel (fermer la porte en sortant).

La méthode à lui conseiller pour ranger sa chambre

  • Ordre de mission : Opération Rangetachambremorveux
  • Objectif : du putain d'ordre dans cette putain de piaule
  • Stratégie : Repérages - Action - Stabilisation
  • Armes : combinaison, gants, masque, sacs poubelle, éponge, javel, aspirateur, lance-flammes, plumeau à poussière.

Phase I : Repérages / Observation / Estimation des dégâts

  • Vérification de la présence d'individus inopportuns (parents).
  • Évaluation, analyse du terrain et signalisation du périmètre.
  • Localisation et marquage des zones dangereuses : lit, armoire, malle, commode, poubelle.
  • Détection et marquage d'éventuels développements de foyers insectidiaires* ou suspects.
  • Répertoriage des catégories à classer : éléments textiles, emballages et récipients, ustensiles de cuisine et vaisselle, alimentation, alimentation en phase de décomposition, articles de divertissement ou d'enseignement (cahiers, livres, journaux), appareils et accessoires high-tech, déchets, divers, autres, indéterminés.

Phase intermédiaire : remobilisation des forces d'intervention (Pause clope)

Phase II : Action

  • Évacuation des entités animales domestiques (chien, chat, hamster, petite-sœur pot de colle).
  • Élimination des obstacles sur le terrain (chaise renversée, ballon qui traîne).
  • Extraction des denrées alimentaires en phase de décomposition.
  • Rassemblement des articles et objets en fonction des catégories déterminées en Phase I.
  • Convoyage des éléments indésirables/inappropriés vers leur destination normale / d'origine (exemples : le bol sale dans le lave-vaisselle, le tournevis dans la boîte à outils).
  • Transfert des textiles propres dans les rangements prévus à cet effet.
  • Mise en convergence du linge sale vers le lave-linge.
  • Dépoussiérage des surfaces par plumeau.
  • Nettoyage des traces et taches de substances inconnues.
  • Récupération des particules poussiéreuses au sol par aspiration mécanique automatisée.
  • Destruction intégrale des éventuels foyers insectidiaires et suspects par noyade (on vous a dit "rangé", pas "rangé et sec").
  • Ventilation du local.
  • Alternative expéditive : tout passer au lance-flamme et recommencer sur de bonnes bases.

Phase III : Stabilisation

Paul Valéry a dit : “Deux dangers ne cessent de menacer le monde : l'ordre et le désordre”. Et Philippe Geluck a dit : “Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre ?”. Pensez-y.

Phase complémentaire : gratification des forces d'intervention (Pitch aux pépites de chocolat ou Granolas ou raclette)

* Insectidiaire : mot assez choupi inventé par l'équipe rédactionnelle de Montre-moi Comment, en rapport avec les insectes, donc.

Photo: The Ferganator

Cet article pour apprendre à ranger sa chambre a été rédigé par
Cécile L.

Vous avez aimé ?