Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment devenir sage-femme ?

Le cursus d’une sage-femme se déroule sur cinq ans durant lesquels elle reçoit un enseignement théorique et pratique et suit des stages cliniques. Son diplôme obtenu, elle peut exercer en privé ou en public ou devenir professionnel libéral.

Quel est le rôle d’une sage femme ?

Dans l’exercice de son métier, une sage femme, également appelé accoucheur ou maïeuticien lorsqu’il s’agit d’un homme, est amenée à :

  • Prescrire et analyser les examens nécessaires à la surveillance de la grossesse (échographies, prises de sang, contrôle de l'évolution du foetus, dépistage des pathologies et des facteurs de risques…)
  • Animer des séances de préparation à la naissance et à la parentalité
  • Assurer le suivi psychologique de la future mère
  • Informer la mère sur les risques liés à la grossesse, pour elle et pour l'enfant à naître
  • Superviser et pratiquer l’accouchement (diagnostic du début du travail, surveillance de la péridurale effectuée par l’anesthésiste, réalisation d’épisiotomie, appel d'un médecin gynécologue-obstétricien en cas de complication )
  • Assurer le suivi postnatal et les examens de contrôle (rééducation périnéale, prévention des risques, prescription de contraception)
  • Suivre les nourrissons hospitalisés après l’accouchement

Quelles sont les études à suivre ?

Pour obtenir le diplôme de sage-femme, il faut suivre une formation de quatre années au sein d’une école de sages-femmes rattachée à un Centre Hospitalier Universitaire. Avant cela, il faut obligatoirement passer une première année d’étude nommée PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) dont le concours est très sélectif (20% d'admis)

La première année PACES

Elle donne accès aux études de maïeutique, médecine, pharmacie et odontologie, et se déroule en deux phases :

  • L’ étudiant valide leur premier semestre de formation, composé de matières généralistes, en passant un premier concours (en décembre le plus souvent). Seuls ceux qui obtiennent les meilleures notes ont accès au second semestre.
  • Durant le 2e semestre, l’étudiant choisit une spécialité et continue sa formation. Il passe l’ultime concours en mai. Sa note finale détermine son classement. En fonction du numerus clausus (nombre de places disponibles pour la filière visée), il peut être classé en rang utile et intégrer l’école de sage femme, ou être reçu-collé. Dans ce cas, il peut redoubler une fois ou se réorienter.

Pour être admis en première année PACES, un candidat doit être titulaire d’un baccalauréat (ou diplôme équivalent). Le bac Scientifique est fortement recommandé pour ce genre d’étude. Dans certains cas, il peut y accéder par admission directe à la suite d’une validation des acquis de l'expérience.
Les étudiants sont sélectionnés après étude de leur dossier, les chances d’admission étant dépendantes du nombre de places disponibles et du nombre d’inscrit à l'université

L’école de sage-femme

Les écoles sont accessibles aux étudiants ayant validé leur première année PACES et étant classés en rang utile à l'issue du concours final. Ils doivent également fournir un certificat médical d’aptitude rédigé par un médecin agréé.

La formation étalée sur quatre années, comporte des cours théoriques, des travaux dirigés et des stages en établissements de santé privés, publics ou auprès de sages-femmes exerçant en libéral.
Les examens de passage intègrent des épreuves écrites et une épreuve clinique (orale).
À la fin des quatre années, l'obtention du diplôme tient compte des notes aux contrôles continus, des notes à l'examen final, et de la soutenance du mémoire de formation. Un étudiant peut redoubler, mais le nombre de redoublements est limité. Dans la pratique très peu sont observés.

Quels sont les débouchés ?

Une sage femme peut devenir fonctionnaire au sein d’un centre hospitalier, être salariée dans un établissement de santé privé ou exercer en libéral seule ou en association. Elle ou il peut ainsi travailler dans un hôpital, une clinique, un centre de PMI (service de Protection Maternelle et Infantile), dans un cabinet.

La majorité des postes vacants concernent toutefois les hôpitaux et cliniques, seulement 15% de sage-femmes travaillent en libéral. En effet, bien que ces dernières exercent leur métier avec une certaine liberté, elles sont soumises à beaucoup de contraintes administratives (gestions des dossiers de Sécu, assurance professionnelle, comptabilité), fiscales (statut de travailleur indépendant), techniques (normes des locaux et du matériel).

La rémunération brute dans la fonction publique s’échelonne de 1700 euros en début de carrière à 3500 euros en fin de carrière. Les salaires sont relativement similaires dans le privé. En libéral, elles gagnent annuellement de 25000 euros à 35 000 euros environ.

Les évolutions de carrière

Grâce aux équivalences des diplômes d’État, plusieurs passerelles existent entre le métier de sage-femme et certaines professions médicales ou paramédicales. Les sages femmes sont notamment dispensées de certains modules ou années de formation pour les cursus de kinésithérapeute, ergothérapeute, pédicure podologue, manipulateur d’électroradiologie médicale.

Après avoir validé ses acquis professionnelles (expérience minimum de 2 ans), une sage femme peut obtenir un diplôme d'infirmier sans suivre l’enseignement classique. À condition d’effectuer un stage de soins infirmiers de 2 semaines, de réaliser un dossier écrit et réussir la mise en situation professionnelle à l’issue du stage.

Une sage femme a également la possibilité d’intégrer directement une école de formation pour devenir infirmière puéricultrice, infirmière anesthésiste et infirmière de bloc opératoire.

Si elle justifie de trois années d’exercice, une sage-femme peut intégrer une école de cadre sur concours. Elle pourra après un an de formation, enseigner dans une école de sage-femme, diriger un service et encadrer des équipes au sein d’un établissement de santé, en ayant un statut plus élevé. Par ailleurs, les sages-femmes peuvent candidater aux concours de l’enseignement en lycée pour devenir professeur de sciences et techniques médico-sociales.

Sous réserve de justifier d’une expérience professionnelle suffisante, une sage femme peut aussi viser un poste de directrice de crèche ou d’un centre PMI.

Plus d'informations :

Cet article pour apprendre à devenir sage-femme a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?