Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment devenir gendarme ?

Bien que l’accès à certains grades de la gendarmerie demande d’avoir un diplôme ou une expérience professionnelle, il n’est pas nécessaire de justifier d’un bac pour intégrer sur concours un emploi de volontaire et tenter de faire carrière en interne.

Dépendant du Ministère de l'Intérieur, notamment la direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN), la Gendarmerie nationale Française se compose de plusieurs organismes parmi lesquels on peut citer la Gendarmerie départementale, la Gendarmerie mobile, la Gendarmerie maritime, la Gendarmerie de l’air et certaines structures spécialisées comme la garde républicaine ou le GIGN (Groupe d Intervention de la Gendarmerie Nationale). Les unités de Gendarmerie sont réparties sur tout le territoire et ont pour mission d’assurer le maintien de l’ordre, la sécurité des personnes et la protection des biens.

L’entrée dans la Gendarmerie se fait, sauf dans certains cas particuliers, sur concours. Ils comprennent généralement une épreuve d’admissibilité écrite intégrant des tests de connaissances et de raisonnement, et une épreuve d’admission prenant la forme d’une mise en situation ou d’un entretien oral.
Selon le grade et la qualification des postes auxquels ils donnent accès, les concours sont plus ou moins sélectifs et ne présentent pas les mêmes conditions d’inscription.

  • Les concours de gendarmerie concernant les postes de volontaires sont ouverts aux candidats qui ont un niveau CAP ou justifie d’une certaine expérience professionnelle en lien avec l’emploi visé.
  • Les concours de gendarmerie concernant les postes de sous-officiers sont ouverts aux candidats titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme de niveau IV.
  • Les concours de gendarmerie concernant les postes d’officiers sont ouverts aux candidats titulaires d’un diplôme, titre ou certification professionnelle conférant le grade de Master.

Remarque : Un gendarme volontaire intégrant une unité de gendarmerie pourra suivre des formations spécialisées et se présenter à des concours internes pour gravir les échelons ou faire évoluer sa carrière vers un autre domaine d’activité. Ainsi un candidat qui n’a pas le baccalauréat peut accéder au grade de sous-officier par la voie interne s’il justifie d’une certaine durée d’exercice au sein de la Gendarmerie.


Les conditions générales pour être recruté dans la gendarmerie

  • Être de nationalité française
  • Être en règle au regard des dispositions du Code du service national (JAPD ou JDC)
  • Jouir de ses droits civiques
  • Ne pas avoir fait l’objet de condamnation (casier judiciaire vierge)
  • Être âgé de 18 ans au moins et de 35 ans au plus (17 ans pour les volontaires)
  • Ne pas s’être présenté plus de trois fois au concours
  • Être apte physiquement
  • Être admis à la totalité des épreuves du concours de recrutement

A ces conditions générales, viennent s’ajouter des conditions plus spécifiques, propres à la nature de l’emploi en question, les compétences qui lui sont liées, et le grade auquel il donne accès.


Devenir gendarme volontaire :

Le concours de gendarme adjoint volontaire (GAV) est ouvert à tous les jeunes de 17 à 26 ans, mesurant un minimum de 1,70 m pour les hommes et 1,60 m pour les femmes.
Chaque année, le gouvernement recrute ainsi de nombreux GAV qui assistent les sous-officiers de la gendarmerie et participent à de nombreuses missions dans des administrations et sur le terrain.
Concrètement, lorsqu’ils réussissent les épreuves d’un concours GAV, les candidats intègrent des centres de formation. C’est la Direction générale de la gendarmerie nationale (DDGN) qui répartit ensuite les élèves admis dans les différentes écoles de gendarmerie de France.

Ils y sont logés et nourris et y suivent une formation initiale de 13 semaines pour apprendre les connaissances élémentaires concernant les techniques d'intervention, les outils administratifs et informatiques, les procédures et le fonctionnement de la gendarmerie, ainsi que les compétences propres à leur futur emploi.
Ils sont ensuite recrutés au sein des unités de la gendarmerie en fonction des affectations disponibles et de leur classement à l’issue de leur formation. Ils signent alors un contrat de travail d'un an et exercent leur activité sous la tutelle de gendarmes professionnels.

À la fin de son contrat, chaque candidat peut décider de retourner à la vie civile ou de se réengager pour une autre année de service, sachant qu’un contrat “volontaire” se renouvelle quatre fois au maximum (période d’exercice de 5 ans).
En étant rémunéré, un gendarme volontaire peut ainsi découvrir les différents métiers de la gendarmerie ou se former à un domaine particulier pour pouvoir passer le concours de sous-officier et entamer une carrière professionnelle.

Chez les gendarmes volontaires, on distingue statuts distincts :

L’Agent de police judiciaire adjoint (APJA)
Il assiste les officiers de police judiciaire dans l'exercice de leurs missions au sein d'une unité opérationnelle de la gendarmerie (brigade territoriale, peloton de surveillance et d'intervention, gendarmerie mobile, garde républicaine).

L’Aspirant de gendarmerie issu du volontariat (AGIV)
Il exerce en qualité d’aspirant, c’est à dire d’officier de premier grade. Le plus souvent, il est affecté à une unité de gendarmerie spécifique et recruté pour les compétences et les diplômes dont il dispose, notamment dans le domaine de l’informatique, du droit ou des renseignements.

Le Gendarme adjoint volontaire Emploi particulier GAV EP
Il occupe principalement un poste administratif dans un bureau ou un emploi technique dans un
champ d’activité déterminé comme la mécanique, la restauration, le jardinage, le bâtiment…


Devenir gendarme réserviste :

En bénéficiant des mêmes conditions de rémunération que les gendarmes de carrière, un gendarme réserviste exerce des missions de surveillance, de contrôles et d'interventions en renfort des équipes professionnelles, pendant au maximum 30 jours annuels, en parallèle de son activité professionnelle principale.

Pour devenir réserviste, un candidat doit être âgé de 17 à 30 ans et avoir suivi une préparation spéciale afin d’obtenir le brevet de période militaire d'initiation ou de perfectionnement à la défense nationale (PMIPDN).
Cette certification lui permet de déposer un dossier d’engagement à servir dans la réserve (ESR) auprès de la brigade de gendarmerie proche de chez lui.

S’il remplit les conditions requises et les tests d’aptitude, le candidat est affecté dans la réserve opérationnelle, ce qui signifie qu’il peut être appelé pour effectuer des missions temporaires.


Liens et informations utiles :

Le recrutement des volontaires de la gendarmerie : Questions/Réponses

  • Gendarme Adjoint Volontaire (GAV) et Agent de Police Judiciaire Adjoint (APJA) : PDF
  • Gendarme Adjoint Volontaire “Emploi Particulier” (GAV EP) : PDF
  • Aspirant de Gendarmerie Issu du Volontariat (AGIV) : PDF
  • GAV ou AGIV Sportif de Haut Niveau : PDF

Renseignement généraux sur les métiers de la gendarmerie : PDF

Guide d’information relatif au recrutement des sous-officiers de la gendarmerie : PDF

Guide d’information relatif au recrutement des officiers de la gendarmerie : PDF


Cet article pour apprendre à devenir gendarme a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Les cloisons, murs et l’isolation de la maison