Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment réagir en cas de morsure de serpent ?

En été, les serpents s’invitent sur les chemins et dans nos jardins. Ils représentent un danger pour les enfants comme les adultes. En consultant cet article, vous saurez comment les repérer, les faire fuir et adopter les bons gestes en cas de morsure.

Pendant la saison chaude, à l’occasion d’une randonnée en montagne, d’une balade en forêt, ou d’une promenade sur des dunes du bord de mer, il n’est pas rare d’apercevoir une couleuvre ou une vipère rampant sur le sol.
Bien que la morsure d’une couleuvre ne soit pas dangereuse, elle peut tout de même s’avérer très douloureuse car ses crochets sont particulièrement pointus. De plus, si la plaie n’est pas correctement nettoyée, l’infection risque de s’étendre et de laisser quelques séquelles sur la peau.
En ce qui concerne la vipère, la dangerosité est accrue car son venin est toxique pour l’homme. La gravité de la morsure dépend alors de la quantité de venin injecté, de la zone atteinte et de l’état de santé de la victime.

Lors d’une morsure de serpent, la victime va d’abord ressentir une sensation de piqûre vive, la blessure laissant apparaître deux petits points espacés de quelques millimètres sur la peau. Après plusieurs minutes, le membre gonfle et la douleur se manifeste par des lancements diffus, un engourdissement et des picotements sous la peau. Autour de la morsure, quelques rougeurs et traces d'ecchymose peuvent également se former.

Dans tous les cas, il est nécessaire de désinfecter la plaie et de se rendre chez un médecin dans les heures qui suivent la morsure.
En cas de réaction importante (oedème généralisé, suffocation, hypothermie, trouble du rythme cardiaque, malaise, douleur accrue…), la victime doit appeler les secours en composant le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers).

Conseils et recommandations 

  1. Ayez toujours un téléphone portable et une petite trousse de secours lorsque vous partez dans un endroit isolé.
  2. Mettez des chaussures fermées, des chaussettes et un pantalon qui couvre toute la jambe.
  3. Frappez le sol avec vos pieds lorsque vous marchez près de broussailles (les vibrations feront fuir les serpents).
  4. Vérifiez que vos vaccins soient à jour, en particulier la vaccination anti-tétanos.

Le Saviez-Vous ?

  • Dans environ 30 % des morsures, le serpent n’injecte pas de venin. La plaie est visible mais il n’y a pas de réaction inflammatoire et la douleur s’estompe rapidement. Il est tout de même de désinfecter la peau et de contrôler l’évolution.
  • Dans certains cas rares, le venin injecté pénètre directement dans la veine. Il s’agit là d’une forme grave de morsure, qui doit être prise en charge en urgence dans un hôpital ou une clinique (les toxines contenues dans le venin entraînent des lésions vasculaires et modifient la structure du sang).
  • Les serpents que l’on rencontre sur le territoire français n’attaquent pas l’homme spontanément. En général, une victime se fait mordre lorsqu’elle marche sur ou à proximité immédiate de l’animal mais celui-ci choisira toujours de fuir s’il en a les moyens. D’autre part, les serpents émettent un sifflement lorsqu’ils se sentent menacés et s'apprêtent à attaquer
  • Même si les serpents présents en France nous font peur et nous répugnent, il s’agit d’espèces protégées. Il est donc interdit de les tuer ou de les capturer.

Que faire en cas de morsure de serpent ?

Dans cette chronique du "Magazine de la santé", le médecin urgentiste Gérald Kierzek nous explique quels sont les gestes à adopter face à une telle blessure.

Ce qu’il faut faire 

  • Rassurer la victime et l’allonger
  • Immobiliser le membre atteint
  • Appliquer de la glace
  • Retirer les bagues, montres et bracelets
  • Laver et désinfecter
  • Appliquer un pansement non compressif en cas de saignement
  • Consulter un médecin

Ce qu’il ne faut pas faire 

  • Ne pas poser de garrot
  • Ne pas inciser la plaie
  • Ne pas aspirer le venin
  • Ne pas ingérer d’aspirine (augmente le risque hémorragique)
  • Ne pas appliquer de produit à base d’alcool (accélère la diffusion du venin)

Soigner une morsure de serpent avec une plante naturelle

voir la vidéo

Thierry Thévenin (producteur biologique de plantes médicinales) et le Docteur Laurent Chevallier (botaniste et consultant en nutrition au CHU de Montpellier) présentent les vertus du Plantain. En effet, cette plante herbacée que l’on retrouve facilement sur les bords des chemins, possède des propriétés anti-infectieuses, antivenimeuses et anti-inflammatoires. Elle constitue donc un excellent traitement d’appoint en attendant de consulter un médecin, lorsqu’on est confronté à une morsure de serpent en pleine nature.
Utilisées également pour soulager les piqûres d’insectes, les feuilles de Plantain s’appliquent directement sur la peau par frottement circulaire, pendant quelques minutes.


Savoir reconnaître une couleuvre ou une vipère

En sachant que le risque encouru n’est pas le même pour une morsure de couleuvre ou une morsure de vipère, il est important de savoir différencier ces deux espèces.

lire l’article

Caractéristiques d’une couleuvre 

  • Grandes écailles d’aspect cuirassé
  • Pupilles rondes
  • Tête ovale
  • Corps effilé et plus long

Caractéristiques d’une vipère 

  • Nombreuses petites écailles
  • Pupille en fente verticale
  • Tête triangulaire et aplatie
  • Corps trapu et plus petit

Cet article pour apprendre à réagir en cas de morsure de serpent a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?

Guide de survie santé et beauté à l'usage des aventuriers

Les bases du secourisme