Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment augmenter ses chances d'être enceinte ?

Si sur le plan gynécologique, tout va bien et qu’avec votre partenaire, vous avez des rapports réguliers pendant la période d’ovulation, il suffit de laisser faire dame nature en suivant quelques règles de vie pour mettre toutes les chances votre côté.

Destiné aux couples qui désirent avoir un enfant, cet article regroupe des conseils pratiques qui permettent de booster sa fertilité en prenant soin de son corps au quotidien.

Le bilan de fertilité

Voilà plusieurs mois que vous essayez de tomber enceinte, mais rien ne se passe. Dans cette situation, la première des choses à faire est de vous assurer que vous, comme votre partenaire, êtes bien fertiles.
Pour cela, votre gynécologue est amené à vous prescrire plusieurs examens de contrôle :

  • Un examen gynécologique (toucher vaginal, frottis vaginal) : vérifie l’absence d’anomalies anatomiques ou d’infection locale.
     
  • Un bilan hormonal (prise de sang) : mesure les taux d’hormones (FSH , LH, estradiol, progestérone ) dans le sang pour contrôler le bon fonctionnement des ovaires et la qualité de l’ovulation.
     
  • Une échographie pelvienne : recherche d'éventuelles anomalies au niveau de l’utérus, des trompes et des ovaires ((kyste, fibrome, polype, malformation, endométriose...).
     
  • Une courbe de température (prise quotidienne de la température effectuée à heure fixe allongée et au réveil) : permet d’identifier la période d’ovulation et d’observer si le cycle est régulier. La courbe tracée suit les variations du taux d’hormones au cours du cycle. L'ovulation intervient la veille de la montée de température.
     
  • Une hystérosalpingographie (radiographie de l’appareil génital féminin avec injection de produit de contraste) : contrôle la perméabilité des trompes, permet de visualiser la cavité utérine. Cet examen a également un intérêt thérapeutique, car dans certains cas, l’injection permet de déboucher les trompes.
     
  • Un test de Hünher (prélèvement et analyse de la glaire cervicale après un rapport sexuel en période pré-ovulatoire) : vérifie la qualité de la glaire cervicale, sa compatibilité avec les spermatozoïdes, ainsi que le comportement des spermatozoïdes dans la glaire en période pré-ovulatoire.
     
  • Le spermogramme (analyse microscopique du sperme de l’homme) : contrôle la qualité du sperme (nombre, morphologie, vivacité des spermatozoïdes). D’autres examens comme une échographie des organes génitaux, un bilan hormonal ou encore une analyse du caryotype, peuvent être envisagés dans le cadre du bilan de fertilité masculine.

Chez la femme, des examens complémentaires tels qu'une IRM pelvienne, une cœlioscopie ou un bilan hormonal dynamique, pourront être réalisés selon les résultats du premier bilan.

Il faut bien sûr avoir en tête que la probabilité de tomber enceinte diminue fortement avec l’âge de la femme. C’est entre 20 et 30 ans que la fertilité est maximale. Entre 30 et 35 ans, elle diminue doucement et au-delà, elle chute de manière beaucoup plus importante chaque année. À 40 ans, la probabilité de concevoir un bébé n’est que de 6% à chaque cycle menstruel.

6 conseils pour tomber enceinte plus facilement

Multipliez les rapports sexuels pendant la période d’ovulation

Il faut savoir qu’un spermatozoïde vit entre 2 et 4 jours en moyenne et qu’il atteint les ovaires entre 15 minutes pour les plus rapides et presque une dizaine d’heures pour les plus lents. Par ailleurs, à l’ovulation, l’ovule expulsée a une durée de vie de 12h à 24h. L’idéal est donc d’avoir des rapports dans les trois jours qui précèdent l’ovulation et dans le deux jours qui la suivent. Inutile de faire l’amour plusieurs fois par jour, car le col de l’utérus risque d’être saturé et il faut plus de 24h pour que le sperme retrouve ses propriétés fécondantes. Par ailleurs, des études prouvent que les spermatozoïdes sont plus nombreux et mobiles à la fin de l'automne et en début de printemps.

Utilisez des tests d’ovulation pour détecter le moment propice à la fécondation

En particulier si votre cycle menstruel n’est pas très régulier et que vous ne pouvez vous référer à une courbe de température. Le test clearblue simple hormone permet d’identifier les deux jours les 2 jours les plus fertiles. Il est positif lorsque le pic d’hormone LH est détecté, l’ovulation (libération de l’ovule) intervenant dans les 24 à 36 heures qui suivent le pic. Le test clearblue double hormone détecte quatre jours fertiles. En mesurant deux hormones, il identifie les jours qui précèdent l’ovulation et l’ovulation elle-même.

Adoptez une bonne hygiène de vie alimentaire

Ne sautez pas de repas et mangez de manière équilibrée en variant au maximum votre alimentation pour éviter toute carence. Il est conseillé d’éviter les aliments riches en sucre qui perturbent l’équilibre hormonal. Concernant les aliments gras, privilégiez ceux qui contiennent des graisses polyinsaturées (légumineuses, noix, graines, huiles végétales, poissons gras, céréales…). Consommez également de la viande pour ne pas présenter un déficit en vitamine B12 (cause d'infertilité). Par ailleurs, les produits au lait entier augmenteraient la fertilité et les aliments riches en acide folique (pois, endives, épinards, haricots, lentilles) favoriseraient la nidation. À l’inverse, les régimes drastiques à effet yoyo, la maigreur ou l’obésité sont des facteurs de risque d’infertilité.

Arrêtez l’alcool et le tabac

Faites une croix sur toutes les boissons alcoolisées, car l’alcool est néfaste pour la qualité de l’ovulation et le processus de nidation, même à faible dose. Il augmente considérablement le risque de fausse couche et de malformation en début de grossesse. De même que le tabac dégrade notablement la qualité de l'endomètre. Les fumeuses ont 30 % de chance en que les non-fumeuses.

Évitez le stress et relâchez la pression

Plus facile à dire qu’à faire. Effectivement les femmes angoissées ou stressées connaissent davantage de perturbations hormonales qui agissent négativement sur la fertilité. Il arrive même qu’une trop grande pression psychologique entraîne une absence d'ovulation. Alors, détendez-vous, ralentissez le rythme au travail et prenez du recul. Si vous n’y arrivez pas toute seule, pourquoi ne pas vous inscrire dans un club de yoga, participer à des séances de sophrologie ou prendre un traitement homéopathique apaisant. Offrez-vous du bon temps et également  des périodes de repos, car la fatigue a une mauvaise influence sur votre cycle. Quoi qu’il arrive, restez optimiste, communiquez avec votre partenaire et partagez du temps ensemble pour cimenter le couple.

Faites du sport, mais sans excès

Pratiquer une activité sportive légère et régulière ne peut être que bénéfique pour la santé et l’équilibre de votre corps. Mais en revanche, il est prouvé que le sport intensif peut nuire à la fertilité, en perturbant notamment la sécrétion de certaines hormones. C’est d’autant plus vrai chez les femmes minces qui ont peu de gras dans le corps.


6 informations à connaitre pour préserver sa fertilité

  • Les sous-vêtements et pantalons trop serrés peuvent causer des problèmes d'infertilité chez l’homme.
  • Les lubrifiants artificiels et la salive (acide) diminuent la qualité du sperme.
  • Les anti-inflammatoires perturbent l’implantation de l’ovule dans l’utérus et diminuent la fécondité.
  • Le café consommé en grande quantité baisse la fécondité des femmes.
  • Les composés chimiques de synthèse (perturbateurs endocriniens) contenus dans les produits d’hygiène et d’entretien peuvent être à l’origine de certaines infertilités masculines et féminines.
  • L'exposition aux métaux lourds (plomb, mercure, manganèse) aux pesticides et insecticides, ainsi qu'aux solvants organiques (colle, caoutchouc, peintures, teintures, cosmétiques, dissolvant) augmente le risque de fausses couches chez la femmes (anomalies génétiques) et altère la qualité des spermatozoïdesla chez l'homme.

Cet article pour apprendre à augmenter ses chances d'être enceinte a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?