Une question ? Posez-la à la communauté MMC et répondez aux questions des autres membres Poser une question

Comment changer de banque ?

Retrouvez dans cet article, des informations et des conseils sur les démarches à effectuer et les pièges à éviter lors d’un changement de banque, afin d'organiser votre nouvelle domiciliation bancaire et faire vos choix en toute en connaissance de cause.

Que ce soit dans le cadre de la contraction d’un prêt immobilier, d’un rachat de crédit, par insatisfaction ou tout simplement pour profiter de tarifs plus avantageux, un changement de banque doit être mûrement réfléchi.

En effet, devant la complexité des tarifs bancaires et les disparités importantes qui existent entre les banques, certains clients sont parfois un peu perdus et hésitent à sauter le pas.

Pourtant les banques ont une obligation de transparence vis-à-vis de leurs tarifs et s’engagent à accompagner chaque client dans les formalités qui lui incombent.


Comparer les tarifs des banques :

Les frais bancaires peuvent énormément varier d’un établissement à un autre et certains services peuvent être payants dans une banque et gratuits dans une autre. C’est pourquoi, la première des choses à faire pour anticiper les dépenses à venir, est d’analyser et de comparer la plaquette ou brochure tarifaire des banques pour prendre connaissance des coûts facturés.

En règle générale, il faut savoir qu’une banque en ligne pratique des tarifs plus compétitifs qu’une banque traditionnelle. Par ailleurs, selon le profil du consommateur, les services à la carte peuvent être nettement plus avantageux que les parckages proposés par les banquiers lors d’une ouverture de compte. Ils doivent avant tout être adaptés aux besoins de l'utilisateur.

Les dépenses de base :

  • Frais d’ouverture et de fermeture de compte
  • Frais de transfert de compte (attention aux éventuels frais d’autorisation de prélèvement facturés pour chaque organisme)
  • Cotisation de tenue de compte
  • Cotisation de carte de paiement
  • Frais d’assurance des moyens de paiement
  • Coût de virement (parfois payant après un certain nombre)
  • Coût de retrait (facturation des retraits dans une autre banque)
  • Frais d’émission de chèque (attention aux éventuels frais de non-réclamation en agence)
  • Frais de découvert (Taux d'intérêt de découvert autorisé et non autorisé)

Les éventuels frais complémentaires :

  • Frais de mise en opposition d’un chèque, de blocage de compte
  • Frais d’activation du paiement sans contact
  • Frais de renouvellement de carte (ou renvoi du code)
  • Frais de suspension de virement
  • Frais de gestion de succession
  • Frais de location de coffre-fort
  • Frais de mandat de prélèvement
  • Surcoût des opérations en zone euros et à l’étranger (prélèvement Sepa)
  • Coût d’abonnement de paramétrage des alertes mail et sms
  • Commissions prélevées lors de paiements sans provision
  • Frais pour l’envoi de relevés de compte mensuels en format papier
  • Commissions de placements financiers
  • Frais de délivrance d’attestations diverses
  • Services de gestion en ligne (internet et application mobile)
  • Désolidarisation de compte joint
  • Frais de recherche de document

Les banques ont l’obligation de faire figurer les frais bancaires facturés sur les relevés de compte mensuels et doivent fournir à leurs clients, un relevé annuel de frais bancaires qui récapitule le détail des dépenses relatives à la gestion du compte courant et aux produits et services payants.

Bon à savoir : si vous changez de banque et que vous possédez un plan d'épargne, livret ou assurance vie, demandez à ce qu’il soit directement transféré d’une banque à l’autre et non clôturé dans une banque puis rouvert dans une autre afin de conserver les avantages liés à l’ancienneté du compte. Selon les banques, tous les produits ne sont pas tranférables et les transferts n'ont pas le même coût.


Changer de banque en ligne :

Certains établissements bancaires proposent ce service en ligne plus simple et plus rapide, qui peut être effectué par un particulier dès lors que son nouveau compte bancaire est actif. Depuis son compte client de la banque qu’il s'apprête à quitter, le client peut ainsi organiser le transfert de tout ou partie de ses contrats, comptes, et services bancaires.

Pour cela, il doit disposer des documents administratifs concernant les organismes débiteurs et créditeurs pour pouvoir les informer de sa nouvelle domiciliation bancaire (assurance, mutuelle, sécu, employeur, fournisseur d’énergie…). Le client est averti que les changements sont bien pris en compte dans les semaines qui suivent.

Seulement lorsque tous les prélèvements et versements automatiques seront bien effectués vers le nouveau compte, il demandera la clôture définitive de l’ancien compte.

Bénéficier du service d'aide à la mobilité bancaire :

Depuis 2009, ce dispositif visant à simplifier les démarches des particuliers s’est généralisé. Concrètement, après accord du client, c’est la banque d’accueil qui se charge gratuitement de mettre en place tous les virements permanents en donnant le nouveau RIB aux créanciers et débiteurs du compte.

Elle informe tous les organismes dans un délai de 5 jours dès qu’elle a obtenu du client toutes les données administratives nécessaires (références de compte client). Elle transmet également au client, un guide de la mobilité qui contient toutes les informations utiles à connaître dans le cadre d’un changement de banque.

Par ailleurs, l’ancienne banque fournit au client, un récapitulatif des dernières opérations réalisées avant la clôture du compte et si elle reçoit des demandes de débit ou crédit concernant le compte qu’un client vient de clôturer, elle a obligation de le prévenir au plus vite pour qu’il régularise la situation.


Trois conseils en cas de rachat de crédit :

  1. Pour estimer votre gain réel, calculez le coût total du crédit en déduisant les frais annexes énoncés ci-dessus (de dossier et de compte), la commission de l’éventuel courtier intermédiaire et les pénalités de remboursement anticipé. Ne prenez pas en compte que le taux d’emprunt ou le montant des mensualités.
     
  2. Pour économiser plus d’argent, privilégiez la diminution de la durée du crédit plutôt que la diminution des mensualités. Demandez toujours plusieurs simulations en faisant varier les paramètres de durée et de mensualité.
     
  3. Dans la pratique, bien que la loi n’impose aucune obligation d’assurance, certaines banques présentent des propositions de rachat de crédit avantageuses mais imposent en contre-partie aux clients, une assurance prêt, voiture, maison ou autre, à des tarifs parfois élevés. Dans ce cas, il peut être intéressant, afin de profiter de l’offre de prêt, de souscrire l'assurance la première année puis de la résilier avant la première échéance.

Liens utiles :

  • Quechoisir.org : Simulateur en ligne pour comparer les tarifs bancaires et trouver la banques qui correspond le mieux à ses besoins.
  • Cbanque.com : Accès aux grillles tarifaires des principaux organismes bancaires classiques ou en ligne.

Cet article pour apprendre à changer de banque a été rédigé par
Émilie V.

Vous avez aimé ?